Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BubbleGlobe met en relation des voyageurs en quête d’authenticité avec des personnes désireuses de faire découvrir leur ville ou culture. Le but est de pousser les initiatives locales pour créer une nouvelle offre touristique basée sur le contact humain et les échanges interculturels.

Fondé par Marie-Liesse Decaestecker, Thomas Normand, et Jérémy Joseph Amand, le site de la start-up a été officiellement lancé en décembre 2014.

Start-up Voyage : BubbleGlobe

Interview de Jérémy Joseph-Amand

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Jérémy, j’ai 23 ans et je suis originaire de la région parisienne. Depuis petit, j’ai eu la chance de baigner dans 2 cultures différentes : française et espagnole, ce qui a sans doute contribué à développer ma soif de découverte. Pendant mes études, je me suis toujours orienté vers les langues et l’international sans avoir d’idée précise sur ce que je voulais faire plus tard. Le goût pour l’entrepreneuriat s’est petit à petit révélé de lui-même pendant mon master en alternance.

Aujourd’hui, j’ai compris que si je n’arrivais pas à me décider c’est que je ne voulais pas choisir parmi une option mais créer mon propre univers. Je me suis donc lancé à la fin de mes études dans cette aventure difficile mais tellement enrichissante et j’encourage toute personne à faire de même tant qu’elle le peut. L’entrepreneuriat est pour moi une expression artistique de soi et une ressource importante de développement personnel.

Start-up Voyage : BubbleGlobe

Quel voyageur es-tu ?

Je suis plutôt un aventurier, sac à dos et immersion totale. Je suis curieux et admiratif de la vie, j’adore découvrir et varier toutes sortes d’activités pendant mes voyages, avec un faible pour la gastronomie locale !

Je fais tout pour être avec les gens et me fondre dans leur culture, voir leurs habitudes, leurs valeurs, les différentes façons de s’exprimer... Quand je voyage, je m’imagine dans la peau d’un autre pour en capter le maximum de richesses.

Il y a 2 ans, j’ai traversé la côte est des Etats-Unis en dormant chez l’habitant et à chaque fois c’était comme si je rendais visite à un futur ami. Partager l’intimité d’une personne qui nous est inconnue est quelque chose d’encore significatif dans notre société qui se veut de plus en plus individualiste et méfiante. Cela me rassure de voir qu’il nous reste tous encore une part d’humanité J

Comment as-tu eu l’idée de BubbleGlobe ?

L’idée m’est venue au cours de mon séjour à New York en 2013. J’ai d’abord connu l’économie collaborative via un ami lorsque je recherchais un logement. A partir de ce moment, j’ai tout de suite adhéré au concept et vu son potentiel. En parallèle, j’avais dans l’esprit de créer une startup mais je butais dans l’éternelle recherche du prochain « Facebook »… (je croyais encore fermement que l’idée était à l’origine du succès) mais au final je n’avançais sur aucune piste.

Lors du dernier soir en sortant de boîte, je faisais le bilan de mon séjour et de tous les souvenirs que j’y laisserais. C’est à ce moment-là que je me suis rendu compte que ce qui m’avait marqué, ce n’était pas tant les monuments, mais tous les moments que j’avais partagé avec d’autres personnes, tout ce qu’ils m’avaient fait découvrir et que je n’aurais jamais pu avoir eu connaissance en restant dans les circuits classiques. Je me souviens que le premier jour de mon arrivée, j’ai à peine eu le temps de poser mes bagages que je faisais un Barbecue avec tous les voisins de l’immeuble sur un rooftop de Brooklyn. Un hôtel ne pourra pas m’offrir cela, ce n’est pas qu’une question de prix. C’est avoir l’impression de se sentir chez soi l’espace de quelques instants qui importe, c’est ça pour moi le voyage au fond.

Ces expériences que nous recherchons, nous pouvons les retrouver sur internet racontées ou recommandées par d’autres voyageurs. Mais nous n’avons pas forcément les personnes avec qui les partager. C’est comme cela que l’idée de BubbeGlobe a émergé, pour lier l’expérience à l’humain. Le projet n’a été possible que grâce à l’intégration de Marie-Liesse et Thomas.

Pourquoi ce nom BubbleGlobe ?

Le nom BubbleGlobe représente un état d'esprit, un univers. Nous ne voulions pas le limiter à un descriptif qui nous enfermerait dans une catégorie.

BubbleGlobe peut faire penser à Bubblegum au niveau de sa sonorité. Une friandise appréciée et populaire. Si on extrapole, on peut dire que découvrir le monde c'est comme ce que ressent un enfant quand il mange une friandise : de la joie, du plaisir. Au fond, nous sommes donc tous de grands enfants et le monde est une friandise qui n'attend qu'à être dévorée.

Bubble signifie « bulle » en anglais mais également « pétiller ». Cette image dynamique renvoie au monde grouillant de talents et d'activités atypiques à découvrir. En somme, nous sommes ces milliards de petites bulles qui une à une, rendent le monde effervescent et diversifié.

Enfin, en français, l'expression « être dans sa bulle » signifie être à l'écart, comme notre volonté de nous démarquer du tourisme de masse et de sortir des sentiers battus.

Start-up Voyage : BubbleGlobe

Comment fonctionne le site?

Au niveau de l’offre, nous avons un processus de sélection et de qualité nous permettant de valider en amont les expériences et de les optimiser sur notre site. Cette démarche d’accompagnement est également l’occasion rêvée d’apprendre à connaitre nos utilisateurs et d’échanger avec eux des idées qui nous font grandir chaque jour.

Si vous êtes intéressés pour rechercher une expérience, il vous suffit de sélectionner la ville où notre communauté est établie et de réserver via la plateforme.

Quelle est l’innovation par rapport à ce qui existe déjà ?

Effectivement, l’idée n’est pas nouvelle et les initiatives sont de plus en plus nombreuses. Il reste encore beaucoup de travail et d’innovation à mener dans le domaine et nous pensons que tout n’est pas entièrement exploité. Aujourd’hui nous concentrons nos efforts pour apporter avant tout une offre réellement nouvelle et différente au-delà du simple discours « marketing ».

Ceci est notamment possible en poussant l’aspect collaboratif jusqu’au bout du processus et en faisant participer la communauté dans la recherche de nouvelles idées. L’accompagnement individuel en amont des nouveaux membres est une première étape, nous en développerons d’autres dans quelques semaines.

A terme, nous proposerons également d’autres fonctionnalités sociales et de personnalisation qui permettront d’offrir aux voyageurs plus de visibilité et de recommandations dans le large choix d’expériences proposées sur le site. Sans oublier les services pouvant se greffer à notre initiative et rendre le voyage plus connecté et interactif.

Depuis combien de temps travailles-tu sur le projet ?

Depuis 2 ans (émergence de l’idée). Marie-Liesse et Thomas m’ont rejoint au bout d’un an. C’est à partir de là que BubbleGlobe a vraiment pris forme.

La start-up est-elle hébergée dans une couveuse d’entreprise ?

Nous sommes hébergés à l’incubateur de l’INSEEC qui nous fournit gracieusement un espace de travail où nous pouvons accueillir des stagiaires et bénéficier de toute la logistique nécessaire à notre développement. La diversité des différentes startups et des profils en font un écosystème motivant et enrichissant.

Qui sont les investisseurs ?

BubbleGlobe a été développé en fonds propres jusqu’à ce jour et via une campagne de crowdfunding.

Nous travaillons sur une levée de fonds pour étendre et améliorer notre service.

Comment envisages-tu l’évolution de BubbleGlobe?

Notre priorité est de continuer à aller à la rencontre de notre communauté afin de répondre au plus près à leurs besoins et ne pas tomber dans le piège du volume. Au niveau de l’offre nous voulons construire de nouvelles choses, parfois même proposer certaines pépites en apparence inaccessibles…

Nous avons également plusieurs projets de partenariats pour créer des synergies avec d’autres acteurs. Par la suite nous ouvrirons d’autres villes selon l’avis de la communauté et de nouvelles fonctionnalités viendront s’ajouter pour améliorer l’expérience utilisateur.

Au-delà de la simple réservation d’expérience nous voulons également en faire un laboratoire d’expression collaboratif pour construire un nouveau tourisme pensé pour et par les voyageurs.

Enfin, des pistes de diversification actuellement en développement sont prévues pour améliorer la viabilité du Business Model sans compromettre le fonctionnement et l’accès à la plateforme.

Une anecdote

Nous sommes toujours fascinés de recevoir des emails de personnes à l’autre bout du monde. Il y a peu de temps, une de nos utilisatrices nous racontait qu’elle était tombée sur notre site en lisant le journal local d’une petite ville de Nouvelle-Zélande. Cela peut paraître un détail mais c’est très jouissif d’apprendre cela.

Quels sont les premiers retours des utilisateurs ?

Nous avons été surpris par le retour de nos utilisateurs au niveau de notre processus de sélection. Beaucoup nous envoie même spontanément leur CV et lettre de motivation avant de s’inscrire sur la plateforme en tant que guide local. En les écoutant d’abord, nous pouvons connaitre les valeurs qui les poussent à nous rejoindre et cela est très instructif de voir l’interprétation « brut » qu’ils se font de notre concept.

Au niveau des voyageurs, les avis sont également très encourageants, nous avons beaucoup de personnes nous proposant de l’aide pour faire connaître notre concept ou qui proposent de devenir ambassadeur. Globalement, notre positionnement est très bien perçu, ce qui est très motivant pour la suite.

Le site : BubbleGlobe.fr

Peut-être que le mieux serait que les lecteurs se fassent leur propre avis ? Nous pouvons offrir une expérience pour 2 personnes à Paris à la personne qui laissera en commentaire la meilleure expérience que nous pourrions proposer à Paris :).

Commenter cet article

Yoann@TourismeEurope 03/06/2015 23:09

Cela me fait penser à GuideLikeYou qui a fait une campagne de financement participatif récemment.

Esther 25/05/2015 12:22

C'est la vague qui marche en ce moment : Le fait de se démarquer du tourisme de masse et de chercher des nouveaux concepts originaux

Famille Nomade Digitale 24/05/2015 15:12

Je trouve ce concept tendance et bien dans la lignée de l'économie participative. Aucune offre sur Marseille pour l'instant, dommage.
En tout cas bonne continuation à toute l'équipe :)
Christine

Recherche

Suivez-moi sur Twitter