Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liloo, 6 ans, et Emmy, 2 ans 1/2 ont suivi leurs parents autour de la planète : Etats-Unis, Polynésie, Indonésie, Cambodge, Laos, Thailande, Birmanie, Hong Kong, Népal Jordanie...sans parler des escales en Nouvelle Zélande, Australie et Israël.

Un rêve de tour du monde et un an pour le réaliser. Valérie nous raconte.

Combien de temps pour préparer un an de voyage ? Bien que je pensais depuis des années à ce voyage et que j'avais déjà réfléchi à plusieurs choses, il m'a fallu 1 an presque à plein temps pour la préparation, et je n'ai pas eu le temps de finir le côté purement touristique.

 

Quelles ont été les réactions de votre entourage ? Mes parents m'avaient toujours entendu parler de ce projet donc ils n'ont pas été surpris, ils étaient contents pour moi que je réalise mon rêve, même si ma mère était très inquiète qu'il puisse nous arriver quelque chose. Sinon en général les réactions ont été positives , nous avons suscité de l'admiration, beaucoup de gens en rêve mais peu passent à l'acte .

Quels ont été les moyens de transport que vous avez utilisés ? Nous avons utilisé un billet d'avion tour du monde, puis dans les pays les transports locaux : bus(beaucoup de bus), trains, ricksaws, microlets, éléphants, chameaux, ânes... sauf aux USA et en Polynésie ou nous avions loué une voiture.

 

Vous avez utilisé toutes les solutions d'hébergement : camping, motel, guesthouse, couchsurfing. Est-ce facile le couchsurfing en famille ? Le couchsurfing, oui c'est tout à fait possible , même à 4.  Bien sûr, il y a moins d'offre. C'est une expérience intéressante que nous avons testé avec plus ou moins de bonheur, mais cela demande pas mal de temps pour rechercher les hôtes, les sélectionner, leur demander s'ils peuvent nous recevoir. Comme je passais déjà pas mal de temps sur l'ordinateur pour la rédaction du blog, j'ai fini par abandonner ce mode d'hébergement, mais je me dis que si nous renouvelons l'expérience d'un voyage au long cours j'aimerais plus utiliser le couchsurfing.

Vous avez été invité par une famille américaine rencontrée sur un parking (voir article). Incroyable, non ? Quelles ont été vos plus belles rencontres ? La plus belle rencontre reste celle de la famille Américaine dont tu as déjà parlé (ici), nous ne l'oublierons jamais. Il y a eu la rencontre avec une famille Népalaise à l'hôpital au Népal ou Liloo a été hospitalisée, leur petite fille était aussi hospitalisée, ils n'avaient pas beaucoup de moyen mais tous les jours ils apportaient à manger à Liloo, le dernier jour ils ont fait cadeau à Liloo de l'assiette en métal dans laquelle il la servait . (Au Népal, ce sont les familles qui nourissent le malade, ce n'est pas pris en charge par l'hôpital). Mais il y a eu plein d'autres rencontres ou les gens après quelques minutes de discussions avec nous nous ont spontanément invités chez eux, nous ont offert des cadeaux ... Il y a aussi les rencontres au hasard des villages, où nous avons partagé des moments de discussions sans parler la même langue, avec des gestes, des sourires, des échanges de ce que nous avions sur nous : fruits, biscuits.. même sans parole cela ne nous a pas empêché d'avoir de beaux éclats de rire et de passer plusieurs heures en étant bien ensemble tout simplement. Et puis il y a aussi eu les rencontres avec les autres familles Françaises voyageuses, qui étaient toujours un plaisir de pouvoir échanger nos expériences.Nous avons aussi été hébergés par plusieurs familles françaises expatriées dans différents pays et rencontrées par hasard,  nous avons apprécié leur accueil et générosité.

Comment avez-vous instruit vos filles pendant le voyage ? Liloo a testé l'école à Tahiti, juste une journée et elle a adoré , elle aurait bien voulu y retourner. Sinon c'est nous qui avons assuré le CP de Liloo,et Emmy était trop petite donc pas de soucis d'école. Liloo adore l'école et au début elle était très motivée pour travailler, c'était plutôt nous qui disions "non là ce n'est pas possible on va sortir", puis au fil du voyage elle a perdu sa motivation et a eu de moins en moins envie, le travail avec maman ce n'était pas drôle, je la comprend , il n'y avait pas le côté ludique de l'école ni l'effet de groupe. Nous ne nous étions pas fixés de règles, nous ne nous étions pas imposés de temps de travail journalier, nous passions parfois plusieurs jours sans travailler, mais nous profitions par exemple  d'une journée de pluie pour travailler pendant plusieurs heures de suite. Le but était qu'elle sache lire, écrire, compter au retour. Il y a même eu des pays comme la Birmanie qui a été plus fatiguant où nous n'avons pas travaillé pendant 1 mois, nous nous faisions quand même un peu de soucis car nous n'avions pas de moyen de comparaison avec les copains de l'école, mais sa maîtresse nous rassurait en disant de ne pas nous inquiéter pour ça, d'en profiter et que nous aurions bien le temps de voir ou elle en serai lorsque nous rentrerions. Les 2 ou 3 derniers mois du voyage , Liloo refusait de travailler et c'était toujours une source d'énervement, mais dès notre retour elle a repris l'école sans problème et le 1er jour lorsque je l'ai récupéré elle m'a dit :"ah c'est trop bien l'école,c'est mieux qu'avec maman!". Il lui restait 1 mois et demi de CP. Elle n'a eu aucune difficulté, elle savait lire , écrire, compter, il lui manquait juste de la vitesse et de l'autonomie dans son travail, mais la maîtresse a dit que c'était tout à fait normal et qu'elle allait très vite rattraper. Cette année en CE1 sa maîtresse m'a dit qu'il n'y avait aucune différence avec ses copains, que si elle ne savait pas qu'elle était partie un an, elle ne pourrait pas le deviner ! Mission accomplie, nous pourrons repartir !

Santé : avez-vous pris des précautions particulières avec les enfants ? J'avais emmené des kilos de Malarone pour les filles, mais nous ne leur avons presque pas donné. Par contre c'était vêtements longs, chaussettes dès la nuit tombée. Nous étions vigilants à ce qu'elles se lavent bien les mains avant chaque repas,  de manger toujours des choses bien cuites, et de manger des choses qui ne craignent pas grand chose  :du riz (beaucoup de riz!) du poulet...

Avez-vous des conseils pour les familles qui voyagent avec leurs jeunes enfants ? Avec de jeunes enfants, il faut avoir un rythme lent, ne pas vouloir trop en faire et leur consacrer du temps avec des activités rien que pour eux dès que c'est possible, et parfois ne rien faire, juste passer du temps à dessiner par exemple, c'est ce que Liloo nous réclamait à la fin, juste  rester dans la chambre à dessiner.

 

Y-a-t-il des destinations qui vous ont déçues ? Nous avons aimé toutes nos destinations, nous avons juste trouvé le Laos plus fade. Je pense que on ne peut pas s'empêcher de comparer. Si nous n'étions partis qu'au Laos, nous aurions sûrement apprécié ce pays. Nous avons été un peu frustrés par rapport au contact avec les gens, car ils sont très gentils, mais très réservés.

Quels sont les pays où vous aimeriez revenir ? Nous aimerions revenir en priorité en Birmanie, cela a été le coup de cœur de notre voyage et nous n'avons pas eu le temps de faire tout ce que nous voulions. Il y a aussi le Népal car Liloo a été hospitalisée et nous n'avons pas pu faire tout ce qui était prévu. L'Indonésie aussi que nous avons adoré, les USA où on  a jamais fini de faire le tour, et la Polynésie où le nombre d'îles est tellement important. Cela va déjà nous occuper un certain nombre d'années, sans compter toutes les nouvelles destinations que nous avons envie de découvrir !

Quelle a été votre expérience du retour ? Ah l'expérience du retour ! Nous ne pensons qu'à une chose  repartir, c'est tout dire ! Difficile de replonger dans la routine après une année de liberté, de découvertes, de rencontres. Ce voyage nous a fait prendre du recul par rapport à la France et nous avons maintenant du mal avec les français râleurs, égoistes et jamais contents. Ce voyage nous a donné plein de belles leçons de vies et du coup nous trouvons les gens centrés sur eux-même et avec une étroitesse d'esprit qui nous dérange. Nous ne sommes pas devenus des saints pour autant mais nous essayons de rendre ce que nous avons reçu pendant notre voyage, accueil, générosité. Mais ce qui n'est pas évident c'est que nous nous retrouvons happés par la vie quotidienne , malgré nous, à courir après le temps.

Des envies ou des projets de voyage ? Nous avons envie de renouveler l'expérience d'un long voyage, mais cela ne sera pas pour tout de suite car pour mon mari un congé sabbatique c'est tous les 6 ans, et question budget il va falloir quelques années pour pouvoir trouver les fonds. Sinon nous referons des voyages avec des durées classiques pendant les congés payés, mais cela ne sera pas pour cette année puisque nous sommes en train de réaliser des gros travaux dans notre appartement , donc le budget passe dans les travaux, il va falloir être patient, que c'est dur !

Vous pouvez lire les aventures autour du monde de Valérie, Franck, Emmy et Liloo sur leur blog lemondeenfamille.canalblog.com

Commenter cet article

Anthony 05/06/2013 15:45

Et avec les enfants en plus. Comme quoi ce n'est pas rédhibitoire. Tout le monde en rêve mais très peu on le courage. Bravo à Liloo, Emmy et leurs parents.

bouber 05/03/2013 11:54

Bonjour,
Comment cela s'est passé pour la scolarité de vos enfants ? J'envisage une scolarité par correspondance pour les fils de 12 et 13 ans, mais cela m'inquiète...
Merci !

cyrille, le praticien du bilinguisme 29/01/2013 19:48

Entièrement d'accord qu'il faut laisser du temps à l'enfant pour respirer et parfois ne rien faire. Sinon gare à la crise de nerfs.

maman-mais-pas-seulement 06/06/2012 13:53

Quelle aventure et tant de courage, j'en rêverais comme beaucoup mais je ne me lancerais pas.
Enchantée de voir que votre coup de coeur a été pour la Birmanie, ce fut notre plus beau voyage et même si nous sommes rentrés depuis plusieurs mois déjà, nous y pensons toujours beaucoup.
Merci pour le partage !

valérie bourreau 22/05/2012 23:06

En effet c'est un côté à ne pas négliger, ce n'est pas évident d'être ensemble 24/24H, sans échappatoire possible, il y a eu des moments ou cela a été difficile,aussi bien entre nous qu'avec les enfants mais on se dit que nous en sommes sortis plus fort.
J'avoue qu'une fois rentrés ,le 1er jour ou mes filles sont allées à l'école et mon mari au travail,j'ai savouré ce jour qui n'allait être rien qu'à moi!

Sylvie 22/05/2012 18:29

C'est une grande chance pour Liloo et Emmy d'avoir des parents voyageurs, et de faire autant de rencontres !

Sylvie 22/05/2012 18:27

C'est vrai que c'est réconfortant de voir que certains vont au bout de leur rêve ! Voyager avec des jeunes enfants est certainement plus compliqué, mais de nombreuses familles le font et quelle ouverture pour les enfants !

Sylvie 22/05/2012 18:24

Les voyages forment la jeunesse. Quelle belle réussite ERASMUS !
Tu vois qu'on peut continuer à voyager à tout âge et avec des enfants.

Sylvie 22/05/2012 18:22

Heureusement, tout le monde n'a pas le même rêve !! Et on peut voyager autrement.

Sylvie 22/05/2012 18:21

Tu as raison, pour avoir voyagé plusieurs mois avec mon mari et mes deux ados, de temps en temps on avait envie de temps pour soi, marre d'être les uns sur les autres. On se séparait de temps en temps pour des visites ou des balades. Et on a fait de jolies rencontres qui ouvre la famille sur autre chose.
En même temps, cette expérience resserre totalement les liens de la famille. Ce voyage sera inoubliable pour nous tous.
Je vais demander à Valérie son avis qui peut être différent avec des enfants plus jeunes.

Recherche

Suivez-moi sur Twitter