Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le soleil est de retour ! Enfin !

Le ciel est bleu. Les jours rallongent. Les températures montent, les records de chaleur ne sont pas loin. Bientôt, on nous parlera de sécheresse (un comble après plusieurs mois de pluie !). 

Bye bye, le confinement de l'hiver. Je déclare la saison de la vie en plein air ouverte !

Le camping, l'appel du grand air

Tout le monde dehors !

La nature se réveille. Les fleurs éclosent, et les couleurs égaient les villes. On a l'impression que tout le monde se réveille d'un long hiver de cocooning.

On revit dehors ! Grâce au ciel bleu et à la douce chaleur des rayons du soleil, les terrasses des cafés se remplissent. On peut enfin déjeuner à l'extérieur, et bientôt y dîner aussi. La saison des apéros, des barbecues et des pique-niques est ouverte.

On est de bonne humeur. Je suis très sensible à la lumière, et ce beau temps agit sur mon humeur. J'ai la nette impression que je ne suis pas la seule. Les gens retrouvent le sourire après ce long hiver.  Et de sourire en sourire, un cercle vertueux se forme pour que la bonne humeur perdure. Soyons gais ! 

On se bouge ! Le matin, lorsqu'il fait beau, on a tous envie de dévorer le monde, non ? Je ne compte plus les amis qui reprennent le sport, qui appellent pour programmer une randonnée le week-end, qui redécouvrent leur vélo (ça c'est moi :-)!). C'est dingue comme l'énergie revient avec les beaux jours. Et ce n'est pas seulement la perspective de l'épreuve du maillot de bain.

On part ! Week-end, ponts à rallonge et vacances. enfin, on essaie (pas simple avec toutes ces grèves). Le mieux encore, c'est de trouver un camping pas trop loin de chez soi pour faire une vraie pause nature, le temps d'un week-end, et profiter de la vie en plein air en attendant les congés d'été.

Le camping, l'appel du grand air

Besoin d'une pause !

J'ai bien envie de prendre un acompte de vacances, un petit encas pour bien me souvenir à quel point c'est bon de se prélasser sans soucis, de se balader sans but et de ne pas regarder l'heure.

Je n'étais pas une adepte du camping, sauf une semaine par an lorsqu'on partait entre amis faire une randonnée d'une semaine en itinérance sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle, ou sur le chemin de Stevenson.

Et j'ai découvert une autre forme de camping, quand je suis allée dormir dans un cottage flottant à Saint Émilion dans un Yelloh! Village.

J'ai aimé :

  • décompresser loin de la ville et du quotidien.
  • vivre à l'extérieur du petit déjeuner au dîner.
  • l'univers multi-culturel du camping (les campeurs d'Europe du Nord sont nombreux).
  • qu'on me laisse tranquille ! Même si de nombreuses activités sont proposées, personne ne m'a lourdement sollicité pour y participer.
  • on n'est pas les uns sur les autres.
  • le très bon confort de l'hébergement. C'était vraiment aussi bien que dans un bel hôtel, la vue en plus.
  • le cadre whaou du camping, et il paraît que tous les campings Yelloh! Village sont dans des environnements exceptionnels.
  • l'information touristique pour aller se balader et découvrir les environs.
Le camping, l'appel du grand air

Bref, la saison du plein air est ouverte ! Quand est-ce qu'on part ?

Commenter cet article

Recherche

Suivez-moi sur Twitter