Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En voyage, mon rapport au temps est différent. J'aime partir de façon indépendante et donc gérer mon temps comme je l'entends : me laisser porter par le hasard, les émerveillements et les rencontres.

Marguerite Duras a écrit : « Ce qui remplit le temps c’est vraiment de le perdre. »

C'est un luxe extraordinaire d'avoir le temps, un luxe comparable à celui d'être suffisamment riche pour ne pas avoir à compter. Voyager au long cours, c'est prendre le temps de vivre, de savourer sa liberté et son bonheur.

N'empêche que lorsqu'on voyage  et qu'on bouge sans cesse, on passe beaucoup de temps à préparer, réserver la suite de son voyage. D'ailleurs, j'ai déjà conseillé de prendre des vacances en voyage car c'est fatigant :) !

Et si on est rattrapé par notre frénésie, notre envie de "tout voir, tout faire" et l'impression insupportable de ne pas avoir le temps, alors, voici 3 astuces pour gagner du temps :

Voyager de nuit : on gagne du temps et de l'argent !

Lorsqu'on visite un pays et qu'on se déplace fréquemment d'un endroit à l'autre, le temps de transport peut rapidement engloutir nos vacances toujours trop courtes ! Voyager la nuit est alors la solution qui présente deux principaux avantages : on ne perd pas de temps en journée à accumuler les kilomètres enfermé dans un véhicule et on économise le prix d'une nuit d'hébergement. Les trains ou les bus de nuit sont des options rentables, si on n'est pas trop regardant sur le confort et si on a la chance d'avoir un bon sommeil. Mais il faut aussi savoir qu'à l'arrivée le lendemain matin, on n'aura probablement pas de chambre disponible avant l'après midi. En général, il sera toutefois possible de déposer ses affaires. Mais pas question de se laver et de se reposer ! Alors, il faut avoir la forme !

J'ai d'excellents souvenirs de nuits passées dans les transports même si sur le coup c'était quelquefois plutôt galère ! Par exemple, une nuit sur les routes du Cambodge entre Siem Reap et Sihanoukville dans un car couchette gelé (climatisation à fond) et très bruyant (les gens) qui tanguait (l'état des routes, des pneus, la conduite ...).

Se rapprocher de l'accueil de la guesthouse ou de l'hôtel

C'est l'endroit clé où l'on peut vous faire gagner un temps fou, où on peut réserver pour vous les billets des transports locaux, vous trouver les horaires du site que vous voulez visiter, vous trouver un taxi, un tuk tuk ou un scooter à louer... Ça vous coûtera certainement une petite commission mais vous aurez économisé des heures de recherches et quelquefois d'énervement !

En Chine, où la barrière de la langue devient souvent un lourd handicap, j'ai passé du temps à l'accueil des guesthouses pour organiser des excursions et réserver des billets de train. L'avantage, c'est qu'ils parlaient anglais, savaient où téléphoner et étaient vraiment très serviables. Je n'ose pas imaginer le temps que j'aurai perdu sans eux !

Parler, communiquer, échanger avec les locaux et les autres voyageurs.

Les guides papiers ne sont pas toujours à jour, Internet n'est pas toujours accessible... et de toutes les façons, les meilleurs souvenirs de voyage concernent toujours des rencontres. Alors, il ne faut pas hésiter à communiquer ! C'est le meilleur moyen d'obtenir les informations les plus fraîches (pas toujours les plus fiables mais qu'importe !), et les plus intéressantes. On aura forcément gagné du temps dans la compréhension du pays !

Au Japon, où la communication n'était pas facile car je ne parle pas la langue du pays et rares sont les japonais qui s'expriment en anglais (même s'ils sont nombreux à le comprendre), nous avons été surpris plus d'une fois par des personnes qui nous accompagnaient sur de longues distances pour nous amener à l'endroit qu'on cherchait.

 

Mais avec ces astuces, a-t-on réellement gagné du temps ? L'essence même du voyage n'est-il pas d'en perdre ?

Je crois que j'aime voyager parce qu'en voyage le temps s'écoule différemment et que c'est probablement le seul moment où j'oublie de courir et de me plaindre du manque de temps.

Et vous, quel est votre rapport au temps en voyage ?

 

Cet article participe à l’évènement interblogueurs 3 astuces pour gagner du temps , organisé par Hélène du blog Coach Relax.

Commenter cet article

Nadia 20/02/2013 23:41

Bonjour,
voyager de nuit, c'est bon quand on récupère facilement. Personnellement, je l'ai fait pendant des années mais à présent, il me faut un jour ensuite pour récupérer le sommeil.

Michel de Changer-Gagner 18/02/2013 23:07

Bonjour !

Voyager de nuit, OK, mais encore faut-il dormir.
Si c'est en voiture et qu'on est le conducteur, merci ! Il faut 2 jours ensuite pour s'en remettre !

Tongs et Sri Lanka 26/01/2013 15:58

surtout ne pas courir en voyage, profiter, observer, traîner quand il le faut. je préfère en faire un peu moins mais de le faire à fond et avec des rencontres :) car voir un beau monument c'est bien, mais sans rencontre autour, sans histoire, sans anecdote, c'est + fade ;)

Sylvie 23/01/2013 14:57

Entièrement d'accord avec toi ! Même si de temps en temps, je suis rattrapée par la tentation et mon énergie pour voir toujours plus !

Sylvie 23/01/2013 14:55

Je suis assez d'accord ! Le voyage c'est fatigant :) !

Sylvie 23/01/2013 14:54

Joli phrase bien plus profonde qu'elle ne paraît à la première lecture, je trouve.

Sylvie 23/01/2013 14:53

C'est comme ça aussi que j'aime voyager.

Sylvie 23/01/2013 14:52

Sur des voyages pas trop long, la préparation permet d'être plus libre ensuite et de profiter du temps sur place. Et c'est aussi une étape du voyage que j'aime bien (on s'évade déjà) !

Sylvie 23/01/2013 14:51

Juste le regret que les vacances ont été trop courtes, peut-être :) !

Sylvie 23/01/2013 14:50

Les préparatifs font partie du voyage et permettent aussi de rêver avant le départ. J'aime bien cette étape.
Mais sur un voyage au long cours, on ne prépare que les grandes lignes et le début. Ensuite, c'est l'aventure ! et la perte de la notion du temps :) !

Recherche

Suivez-moi sur Twitter