Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au Festival Juste pour Rire

Lorsque le Festival Juste pour Rire m'a invité à Montréal, j'ai cru à une blague ! Certes, je reçois régulièrement des invitations (oui, c'est cool la vie de blogueuse, je vous entends d'ici :)!) mais généralement c'est plutôt pour promouvoir une destination. Or, j'adore rire, et j'ai répondu immédiatement : "comptez sur moi, j'arrive !".

Je suis donc au Québec pour la deuxième fois cette année, et il fait nettement plus chaud qu'en février. Mon programme est simple, et plutôt enviable : me balader et me marrer !

Habituellement, je n'écris sur mes voyage qu'à postériori (et j'accumule les billets commencés mais pas encore terminés, et encore moins publiés :)!). Le direct est plutôt réservé à mes réseaux sociaux (liens en haut à droite de la page, en clquant sur les icônes) ... enfin, du direct différé le plus souvent, car je suis plus du genre à profiter du moment qu'à le partager instantanément (je suis mono-tâche et je n'arrive pas à tout faire en même temps). Cette fois-ci, je vais revenir aux fondamentaux du blogging (le blog est un journal intime) et m'astreindre à une chronique quotidienne, un petit résumé de mon quotidien à Montréal pendant le Festival.

Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #1

Arrivée à Montréal

Merci Air Canada (c'est un partenaire du Festival Juste pour Rire, faut bien que je les salue :) !). Le vol depuis Paris a été bon. J'avais testé un des concurrents (Air Transat pour ne pas les citer) et le confort et le service sont assez équivalents.

Vous vous souvenez qu'il faut une autorisation de voyage électronique, une AVE, pour entrer au Canada ? Et bien, j'avais fait une demande il y a 6 jours et je n'avais pas eu de réponse au moment de prendre l'avion, alors que le délai normal est de 72 heures au maximum. Je n'avais donc pas l'autorisation d'entrer.... Pas grave ! Jusqu'au 29 septembre, les douaniers sont cléments (ils ne m'ont rien demandé !) et laissent entrer les français en règle (passeport valide, une adresse et un billet de retour...). Mais attention à partir de cet automne, pensez à faire une demande avec plus d'antériorité que moi !

De l'aéroport international Pierre-Elliott Trudeau, il est assez simple de se rendre en ville à coût raisonnable avec la navette 747 qui nous dépose en centre-ville en 45 minutes pour 10 dollars et le titre de transport est ensuite valide pour 24h dans les bus et métro. Le bon plan, c'est de prendre un titre de transport pour le nombre de jours qui vous intéresse (à ce jour c'est 18 dollars les 3 jours, 25 dollars la semaine, 13 dollars le week-end...) car ces pass sont valides sans supplément dans la navette aéroport, puis pendant tout votre séjour. Pour en savoir plus. Et cerise sur le gâteau : il y a même la wifi gratuite dans le bus 747 !

Entre la sortie de l'avion, le contrôle des passeports, la récupération des bagages, la douane et le bus... j'ai mis environ 2 heures pour arriver au centre de la ville la plus drôle au monde.

Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #1

Place des Arts

Le Festival Juste pour Rire n'est pas qu'une vaste programmation de spectacles d'humour, c'est aussi et surtout une grande fête populaire avec une belle installation autour de la Place des Arts (comme cet hiver, le Festival Montréal en Lumière). On voit partout la mascotte du festival. Il y a des stands, des food-truck, des jeux, des scènes... C'est immense, populaire et très joyeux de jour comme de nuit.

Je pense que je vous en parlerai un peu chaque jour car j'habite juste à côté.

Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #1
Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #1
Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #1
Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #1

Les Franglaises

Pour mon premier spectacle du Festival, j'ai choisi de revoir "Les Franglaises", une troupe de chez nous, des maudits français ! Je les avais déjà vu deux fois en France, mais le spectacle évolue et c'est toujours aussi hilarant.

Ils ont décidé de traduire des chansons anglo-saxonnes très connues en français pour nous permettre de comprendre ce qu'on écoute. C'est souvent affligeant (niaiseux, comme on dit ici :) !), mais toujours très drôle. Ces traductions littérales prennent une saveur encore plus amusante au Québec où la défense de la francophonie est une religion. Ils ont fait un carton, toute la salle a ri et chanté du début à la fin !

J'ai passé une excellente soirée, et j'ai même eu l'occasion de leur dire tout le bien que je pensais d'eux à la fin du show.

Ils sont encore à Montréal jusqu'au 31 juillet, courez-y !

Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #1

Montréal en fête

Le festival Juste pour Rire enflamme le centre-ville. Mais il n'est pas le seul ! Quelques rues plus loin, je me suis arrêtée au festival international Nuits d'Afrique en rentrant du spectacle. Un groupe mettait le feu et tout le monde dansait devant la scène. Encore un spectacle de rue gratuit, cette ville est juste incroyable !

Bon, je ne suis pas restée longtemps car avec les 6 heures de décalage horaire, j'étais un peu fatiguée !

Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #1

Commenter cet article

sylvie 27/07/2016 19:22

J'ai vu qu'il y avait plusieurs volet sur ce sujet, je commence donc par la première épisode ;-)
Montréal en été est l'une des villes les plus belles et des plus attractives alors qu'en Hiver :-( il n 'y a que de la neige partout

Recherche

Suivez-moi sur Twitter