Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vivre le Festival sur la Place des Arts

Je loge à deux pas du festival et j'y passe à toutes heures entre deux visites touristiques plus classiques. Je suis à chaque fois surprise par tout ce qui est proposé tout à fait gratuitement. Il s'y passe toujours quelque chose. Et le nombre de bénévoles qui y travaillent est impressionnant pour gérer l'accueil, la sécurité (ils regardent vaguement dans votre sac), distribuer les programmes, nettoyer...

Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #3

Le Festival s'anime dès 12h30 avec Le petit cabaret de l'humour dans le centre commercial Desjardins. S'y pressent les gens pendant leur pause repas, les familles en vacances, les touristes... C'est sympa, bon enfant et on peut y admirer une œuvre éphémère "L'Oasis" autour de la fontaine centrale. On y voit une envolée de parapluies et chaque heure la fontaine s'anime accompagnée de lumière et de la musique Luzia du Cirque du Soleil pour donner un joli spectacle poétique.

Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #3
Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #3
Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #3

En fait la publicité directe est omniprésente et chaque stand, chaque attraction est sponsorisée. Tout est parfaitement intégré et parait normal ici car ça permet de proposer toutes sortes d'attractions gratuites. Entre deux foodtrucks, ceux montrés dans ma dernière chronique, on peut goûter du fromage italien (ils m'ont fait rire car ils insistent bien sur le fait qu'il est fabriqué au Québec !) ou de la sauce rose bizarre, et on repart avec des recettes, un échantillon et un bon de réduction comme dans nos supermarchés. J'ai testé la cuisine moléculaire, une sauce qui ressemble à de la barbe à papa ou du bain moussant.

Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #3

Les drôles de créatures du Festival

Je n'ai pas toujours le réflexe de dégainer mon appareil photo, ni de cadrer la photo car ces drôles de personnage peuvent débouler de nulle part et passer rapidement à côté de vous. Le temps de se demander si ce sont des acteurs de rue ou pas, et ils ont disparu. Par exemple, j'ai vu un grand type bien habillé mais torse nu avec un air abattu et un panneau "elle m'a tout pris même ma chemise" ou une jeune femme avec des menottes et qui traînait sa tête de lit....

Il y a aussi les pom pom boys, les grosses têtes ou Bonhomme Carnaval (oui, celui du Carnaval de Québec) qui se plaint du réchauffement climatique....

Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #3
Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #3
Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #3
Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #3
Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #3

Les spectacles gratuits Juste pour Rire

Les spectacles gratuits se succèdent sur les différentes scènes. Comme de nombreux festivaliers, je picore à droite à gauche, me délecte de certains shows, en abandonne d'autres. Dès 17 heures, à la sortie des bureaux, jusqu'à 23 heures les montréalais sont très nombreux dans ce quartier des spectacles. Il faut dire qu'il fait beau et chaud. Puis, on sent que les gens travaillent le lendemain, et il y a moins de monde (enfin, il en reste !).

Viktor, le mentaliste, m'a pas mal impressionné.

Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #3

La compétition farfelue était très drôle : du football dans des bulles !

Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #3

Il y a même des shows pour danser.

Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #3

Le MAC, le Musée d'Art Contemporain de Montréal

Au milieu de la Place des Arts, trône le Musée d'Art Contemporain, le MAC. En général, j'aime beaucoup ce type de musée même si je ne suis pas sensible à toutes les œuvres. Hier, je suis donc aller le visiter. J'ai beaucoup aimé les collections d'Edmund Alleyn, un artiste canadien aux "multiples personnalités artistiques" qui a vécu en France une quinzaine d'années. Je me suis interrogée devant l’œuvre "Orchestre à géométrie variable" de Jean-Pierre Gauthier et Ryoji Ikeda, une sorte d'installation électrique animée qui fait de la musique. Et j'ai aussi beaucoup ri en repensant au spectacle "Alex Vizorek est une œuvre d'Art" que j'avais vu la veille et qui décrypte, à sa façon, l'Art contemporain. J'avais juste l'air un peu bête en riant seule dans le musée !

Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #3
Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #3

Mary Poppins, la comédie musicale

J'ai terminé la journée par un spectacle exceptionnel, la plus grosse production du festival Juste pour Rire. J'avoue que je ne suis pas vraiment fan des comédies musicales, et que le thème m'évoquait un film pour enfants un peu vieillot. Donc, je ne suis pas arrivée pas au théâtre avec une attente particulière. Or, j'ai été emportée par trois heures de spectacle enlevé, des acteurs convaincants et enthousiastes, une chorégraphie dynamique et une énergie communicative. On compte 35 changements de décors, une troupe d'une trentaine de chanteurs et danseurs, des musiciens en direct sous la scène, des effets spéciaux... bref, c'est une grosse machine. Les enfants jouent vraiment très bien, Mary Poppins est drôle et vraiment, on ne s'ennuie pas une seconde. C'est digne de Broadway !

Bien-sûr, on ne peut pas prendre de photos. J'ai juste sorti mon appareil pour le salut final avec toute la salle debout qui applaudissait.

Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #3
Chroniques de Montréal, Juste pour Rire #3

Commenter cet article

Corinne [blog Escale Croisiere] 25/07/2016 18:54

Ton article me donne envie de découvrir cette destination que je ne connais pas encore et de le faire à cette occasion doit être exceptionnel. Merci pour ce moment de partage amie blogueuse ;-)

Sylvie 25/07/2016 20:23

Oui, Montréal est une ville très sympa à découvrir à chaque saison. Tu sais que tu pourrais faire de chouettes croisières sur le Saint-Laurent !

Recherche

Suivez-moi sur Twitter