Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cyril part seul en stop avec l'objectif de parcourir 12 000 kilomètres, de traverser 26 pays et d'en faire un film. Un beau projet dont il nous parle dans cet interview.

Peux-tu te présenter ?

Salut ! Je m’appelle Cyril Plou et j’ai 26 ans. Je suis graphiste dans le documentaire depuis maintenant quelques années et aujourd’hui réalisateur sur le projet Backpackers.

Quelles sont tes motivations pour partir faire le tour d’Europe en auto-stop ?

Et bien cela fait pas mal de temps que je souhaite faire ce tour de l’Europe car je me suis rendu compte que je connaissais assez mal nos voisins des pays Européens. J’ai voyagé régulièrement dans certains de ces pays pour un week-end ou une petite semaine, mais il me manquait quelque chose, j’avais besoin de les connaître d’avantage, un peu plus en profondeur et traverser ces pays en auto-stop est pour moi le moyen idéal. L’autre raison qui explique ce voyage et ce film est également l’auto-stop, que je n’ai pas choisi par hasard. J’ai beaucoup pratiqué ce moyen de déplacement dans différents pays car il est pour moi idéal : économique, rapide et favorisant les rencontres et les échanges et j’avais très envie de le partager avec d’autres personnes. Mais je me suis rendu compte que beaucoup de personnes avaient « peur » de faire de l’auto-stop, craignant une mauvaise rencontre ou tout simplement de ne pas y arriver. Donc c’est l’un des buts de mon documentaire, démontrer que si l’on respecte certaines règles, il n’y a aucune raison de ne pas y arriver et qu’en plus de ça vous passerez de superbes moments avec les personnes qui vous prendrons.

Quel est l’itinéraire prévu ? Pourquoi ce choix ?

L’itinéraire est assez Rock’n’roll ! Je pars de Paris le lundi 17 mars et j’ai trois mois pour traverser 26 pays et faire 12 000 km. Tout d’abord direction le Luxembourg, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, pour me diriger vers les pays Scandinaves et la Laponie, puis je redescends par la Finlande pour aller découvrir les pays de l’Est. Ensuite je me dirige vers la mer Noire et repars vers l’Ouest. Bref, je fais quasiment tous les pays exceptés la Moldavie, l’Ukraine et quelques autres. Mais bien sûr ceci est l’itinéraire prévu de base, qui évoluera sûrement pendant le voyage, suivant les rencontres et les évènements qui arriveront. Pourquoi ce choix, et bien parce que je souhaite vraiment rencontrer les cultures et les peuples à « travers leurs voitures » et chaque pays a des mœurs différents quant à l’auto-stop. En Scandinavie par exemple, il est très difficile de faire du stop car ce n’est pas du tout dans leurs habitudes de prendre des autostoppeurs. Dans les pays de l’Est par contre, c’est beaucoup plus simple, je ne devrais pas attendre trop longtemps avant d’être pris mais l’on risque cependant de me demander une participation financière au trajet. Ce sont toutes ces petites choses qui font, je trouve, le charme de l’autostop et c’est ce que je souhaite transmettre à travers ce film.

Quels types de logement as-tu prévu ?

Ahaha, c’est ça le problème, je n’ai rien prévu. L’un des inconvénients du stop, c’est que tu ne peux pas prévoir quand est-ce que tu arriveras exactement et prévoir des logements serait un peu difficile. Et pour être franc, j’espère aussi et surtout dormir chez l’habitant, afin de pousser la rencontre jusqu’au bout. Donc si je ne trouve pas d’âme charitable pour me recueillir, ce sera auberges de jeunesses. Et si jamais on me dépose dans un endroit perdu en pleine Laponie…. Et bien j’ai prévu ma tente et mon duvet températures basses ! :)

Quelles sont tes inquiétudes ? Et celles de tes proches ?

Honnêtement j’essaie de ne pas trop penser à mes inquiétudes. Je sais que c’est un projet ambitieux, non seulement à travers le voyage et le mode de transport mais également du fait que je réalise un film. Je pars avec beaucoup de matériel vidéo, à la fois encombrant et de valeur donc plusieurs « problèmes » peuvent survenir : le poids, mon sac atteint presque 22 Kg, ce qui est énorme et j’espère ne pas trop en souffrir pendant le voyage. Les éventuelles tentations que tout ce matériel pourrait provoquer également. Donc ici c’est un peu double challenge pour moi : faire ce voyage dans les meilleures conditions possibles et surtout penser à me ménager afin de tenir ces 3 mois qui vont être relativement intenses. Le film rajoute également une pression car je suis soutenu par pas mal de monde et je souhaite pouvoir leur retransmettre au mieux mon voyage, qu’il y ait un vrai partage avec les spectateurs et ne pas les décevoir. Mes proches quant à eux ont bien sûr leur lot d’inquiétudes et c’est normal, mais j’essaie de les rassurer et de leur expliquer que de toute façon, la majorité des gens lorsque tu voyages ne te veulent que du bien, te rencontrer, savoir ce que tu fais et échanger avec toi. N’importe quel voyage, où qu’il soit demande de toutes façons un minimum de précautions et de bon sens, mais si tu as les deux, il n’y a aucune raison d’avoir un problème ;)

Quelles sont tes attentes ?

J’ai deux attentes vraiment importantes et qui me tiennent à cœur. La première est de faire le plus beau voyage possible, de faire de belles rencontres et de revenir en France avec plein de choses dans la tête et à raconter. Ma seconde attente est de faire le meilleur film possible. Tout le film est basé sur l’autostop et les rencontres qui en découlent et c’est vraiment ce que je souhaite transmettre. Si j’arrive à ne serait-ce que donner envie à une personne de faire son prochain voyage en autostop, j’aurais gagné mon pari ! Je pars la plupart du temps seul en voyage, car ça favorise les rencontres et le dialogue, mais c’est vrai que du coup je n’ai personne avec qui le partager et faire ce film est également pour moi un moyen de ne pas être seul dans cette aventure et de la partager avec les gens que ça intéressera, même une fois revenu. Nous avons également dans l’idée de créer un Web documentaire interactif afin que chacun puisse faire son propre voyage, le vivre à sa manière donc il y a beaucoup d’enjeux derrière.

Penses-tu reprendre tranquillement le fil de ta vie au retour ?

J’ai toujours trouvé qu’il était difficile de « reprendre tranquillement le fil de sa vie » lorsque tu reviens d’un voyage. Je sais qu’à chaque fois il me faut un sas de décompression car je passe de plusieurs semaines/mois de liberté à mon appartement sur Paris et c’est à ce moment que le blues arrive. C’est peut être cliché mais le but d’un voyage est d’en ressortir grandi, de s’ouvrir un peu les yeux sur le monde au lieu d’être fixé sur son nombril, donc ce n’est jamais évident de revenir. Pour finir je voudrais juste placer cette citation qui vient d’un GRAND voyageur qui est sur la route depuis 23 ans : "Plus vous voyagez, plus vous constatez à quel point vous n’avez pas vu grand-chose!" Tout est dit !

Pour te suivre :

Vous pouvez me suivre sur le facebook du projet : facebook.com/backpackersautostop Ou sur le site : backpackersemission.fr Le twitter : @Backpackers_C Nous avons également un partenariat avec l’émission de radio Allo La planète, et vous devriez pouvoir m’entendre raconter mes aventures une fois par semaine sur cette radio. Et même sur la page du totem Wimha (lire Itw Start Up Voyage : Wimha ) : wimha.com/myTotemPage/Backpackers

Bref, vous avez l’embarras du choix ;)

Teaser Officiel - Backpackers 12 000 km en stop ! from RoadHouse- Cyril Plou on Vimeo.

 

*****

Ce ne doit pas être facile ces derniers jours avant le départ ! On pensera à toi lundi, Cyril  ! Mettez un petit mot d'encouragement à Cyril dans les commentaires, ça va lui faire plaisir !

Commenter cet article

Gala 25/03/2014 12:00

Waouh ça donne envie... J'adore trouver des voyageurs qui s'attaquent à l'Europe. C'est vrai qu'on rêve tous d'horizons lointains mais l'Europe est si proche de nous et il y a tant à découvrir qu'il est vraiment dommage de la zapper.
En tout cas j'ai hâte de suivre le projet de Cyril et de voir le film :)

Marie 19/03/2014 14:28

Hâte d'avoir la suite des événements.

regis globe-trotter 18/03/2014 20:58

Un beau projet pour découvrir l'Europe un voyage en stop bon voyage et à bientôt sur Facebook ou sur ton blog

Cyril 14/03/2014 16:21

Hello ! Merci à vous pour vos messages ! J'espère effectivement avoir au programme de belles rencontres et un voyage humain intense.

Merci pour votre soutien et à très vite pour plus de news ! ;)

Cyril

Manu @ VoyageAvecNous 14/03/2014 11:28

Un très beau projet surtout en auto-stop, cela permet de limiter les frais mais aussi de rencontrer différentes personnes.

Bonne chance !

Steevie 14/03/2014 10:34

Très bonne route à toi Cyril ! Je te souhaite de faire de belles rencontres, avec les sens bien en éveil, l'instinct animal, intuition et feeling.
Amicalement

Recherche

Suivez-moi sur Twitter