Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous savez que je suis une adepte de l'échange de maison. Hier, je vous ai d'ailleurs présenté un tout nouveau site d'échange d'adresses spécialisé sur la France et les DOM-TOM. J'ai commencé à utiliser ce système en choisissant des maisons sur catalogue, et c'est vrai qu'avec la progression d'Internet, c'est devenu tellement plus simple de correspondre rapidement avec d'autres "home exchangers". Le troc de maison est une option attractive aux formules de vacances traditionnelles et connaît un succès de plus en plus important.

Une étude menée par l'Université de Bergame dresse le portrait des personnes qui pratiquent l'échange de maison et je m'y retrouve beaucoup. Je garde le terme d'"home exchanger" car "échangeur de maison" faisait vraiment trop moche !

home exchange bergamo study infographic

Profil du "home exchanger"

C'est tout à fait moi :) !

  • Age :   Il a entre 35 et 64 ans (28,3 % ont entre 45 et 54 ans, 5,9% ont moins de 34 ans).
  • Niveau d'éducation : Il a fait des études supérieures (62,1% ont un diplôme d'étude supérieure)
  • Profil socio-professionnel : Il travaille à plein temps (70%) et a une profession libérale (24,9%). Il peut être retraité (24,1%).
  • Situation familiale : Il est en couple et a des enfants (50%). Seule une personne sur dix déclare vivre seule.

 

Motivations du "home exchanger"

L'aspect économique rentre en compte mais est loin d'être la seule motivation. Comme je l'avais évoqué dans mon article, Tourisme alternatif : échange de logement et échanges culturels, il y a aussi :

  • Le désir de voyager plus souvent et plus longtemps. Quatre personnes sur 5 a déjà effectué au moins deux échanges, et une sur dix plus de onze échanges. Et la durée de séjour est plus importante que la durée moyenne des séjours à l'hôtel.
  • Faire des expériences culturelles authentiques
  • Sortir des sentiers battus
  • L'aventure
  • Rencontrer des gens

 

Habitudes de voyage du "home exchanger"

C'est le portrait d'un voyageur curieux, à la recherche d'expérience uniques, soucieux de son environnement et passionné par sa culture et celle des autres.

  • Il aime voyager pour se frotter à des cultures différentes, échapper à la routine et se relaxer.
  • Il préfère faire ses courses au marché, acheter des produits locaux et les cuisiner à la maison. Il utilise peu les restaurants recommandés par les guides.
  • Il tire partie des attraits de la destination et aime les musées et les parcs naturels et les activités de plein air. 98% sont intéressés par le patrimoine culturel.
  • Il est soucieux de l'environnement.
  • Il est souvent engagé dans la vie associative.

 

Les professeurs Forno et Garibaldi, de l’Université de Bergame, ont mené cette recherche au premier trimestre 2013 se sont appuyés sur les 46.000 membres de HomeExchange.com.

Le mot de la fin par Francesca Forno : “Je crois que la consommation collaborative est en train de renverser le caractère individualiste de nos sociétés contemporaines. Des expériences comme le troc de maisons réinventent non seulement ce que nous consommons mais aussi comment nous consommons. Poussés par une insatisfaction grandissante dans leur rôle de consommateurs robots, manipulés par le marketing, les gens se tournent de plus en plus vers des modèles de consommation qui placent l’usage au-dessus de la propriété, la communauté au-dessus de l’individualisme et la durabilité au-dessus du gaspillage. »

Vous pouvez en savoir plus et accéder aux conclusions de l'étude My house is yours sur le site trocmaison.com.

Commenter cet article

Sylvie 22/07/2013 21:45

Une étude très intéressante dans laquelle je me suis reconnue.

Sylvie 22/07/2013 21:44

C'est une des premières études de cette ampleur sur le sujet. Bises

Manon 15/07/2013 15:38

Une très belle étude, effectivement c'est bien le profil de nos membres !
Bel été et surtout bons échanges à tous !

Petitgris 15/07/2013 13:49

Je suis contente de voir que ce concept évolue de manière positive ! Bel après midi bises

Recherche

Suivez-moi sur Twitter