Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Peux-tu te présenter ? Elodie, j’ai 27 ans, originaire du Sud de la France (Aix en Provence), j’ai vécu quelques années à Paris, puis je suis venue m’installer à Montréal (c’est un peu plus compliqué dans la réalité mais c’est l’essentiel à retenir ;)) Je suis actuellement en PVT et travaille comme responsable média sociaux pour une marque de prêt à porter Canadienne.

Depuis quand et pour combien de temps habites-tu ce pays ? Je suis à Montréal depuis neuf mois (arrivée le 4 Février 2013). Je compte rester ici… pour une durée encore indéterminée. Quelques années peut être, le temps d’avoir envie de bouger ailleurs (ou de faire ma vie ici !). 1ère expatriation ? Concrètement oui, même si j’ai passé 4 mois en Allemagne durant mes études, c’est la première fois que je pars « pour de bon ». Quelle langue parles-tu ici ? Français 90% du temps, hormis au travail. Je suis dans une équipe bilingue et passe du français à l’anglais au quotidien selon mes interlocuteurs. Je m’occupe aussi de la communication sur les médias sociaux dans les deux langues.

Tes activités ? Je travaille à plein temps, ce qui me prend déjà une bonne partie de mon temps :) A côté je sors beaucoup, je profite de la vie Montréalaise (bars, restos, concerts, soirées chez les amis…), je vois mes amis. Je voyage quand j’ai l’occasion de partir en week end au Québec. Je me suis récemment mise au Yoga Bikram.

Qu’est-ce qui te manque de la France ? Pas grand-chose pour le moment. J’ai la chance d’être très régulièrement en contact avec mes proches (famille et amis) via SMS, Skype et téléphone, je crois que j’aimerais les voir plus souvent, mais pour le moment je ne me plains pas. Je suis rentrée en Juillet, et je retourne en France à Noël, mes parents sont venus me voir, ainsi qu’un couple d’amis. Ca aide à supporter l’éloignement. Je pourrais dire que j’aimerais trouver du vin moins cher ici, et plus de choix dans les marques de fringues (et SURTOUT la lingerie). Peut être la charcuterie… Globalement ce ne sont pas des manques très importants au quotidien, je m’en passe très bien ;) Ah si, deux choses : le cinéma en VOST (c’est fou mais c’est très compliqué de trouver des films intéressants non doublés en français à Montréal !!!), et les 5 semaines de congés payés. J’adorerai voyager plus mais je manque vraiment de temps…

Les avantages de ta vie dans ce pays /les inconvénients :

La liste est longue ! En quelques mots (et c’est très relatif à Montréal en particulier, car le reste du Québec/Canada peut apporter d’autres choses) : Inconvénients :

  • Le coût de la vie. Hormis les loyers tout coûte cher. J’étais très surprise en arrivant, heureusement que les salaires sont corrects.
  • Le système de santé Québécois/ Canadien n’est vraiment pas efficace. Il y a très peu de médecins de famille (nos « généralistes »), pour une consultation pas possible de prendre RDV, il faut aller dans une clinique ou à l’hopital et attendre. Ca coûte cher si on n’a pas d’accès au système de santé local. Et encore plus cher si on rentre dans des problèmes plus graves nécessitant une hospitalisation, ou de voir un spécialiste. Les frais dentaires et ophtalmo sont aussi très mal remboursés (seulement par les assurances privées).
  • Il y a beaucoup de liens entre la France et le Québec, ce qui est un avantage mais aussi un inconvénient pour le coût des vols en période haute (Noël et l’été). Aussi, si on cherche une expérience vraiment différente culturellement ou apprendre l’anglais, ce n’est pas à Montréal qu’il faut venir :)
  • La météo. Là encore je ne le vois pas comme un vrai inconvénient mais c’est un climat très rude, très chaud en été, très froid en hiver, et les hivers sont longs. Il faut s’y préparer, et apprendre à vivre en conséquence !
  • Le cadre de vie. Montréal n’est pas la plus belle ville du monde au niveau architectural, c’est certain. Ca a son charme, mais on est loin de certaines villes européennes (les Canadiens ne comprennent d’ailleurs pas comment on a pu laisser nos vieilles pierres pour venir ici…)

Avantages :

  • La qualité de vie/opportunités professionnelles pour une ville de cette taille, en comparaison à d’autres métropoles. A Paris, je n’aurais pas eu de telles responsabilités au niveau professionnel, et je subirais le rythme de vie Parisien. Ici, on respire, les rues sont larges, il y a beaucoup de verdure, les gens sont polis et respectueux, on peut faire du sport, … bref, la qualité de vie d’une ville de « province » à taille humaine comme Bordeaux, avec les opportunités d’une grande ville comme Paris, que ce soit au niveau des sorties, de la vie culturelles (il y a de très nombreux festivals toute l’année) ou des opportunités professionnelles
  • Au niveau mode de vie, c’est très sain. On fait beaucoup de sport, on trouve du bio facilement, et tous les restos (ou presque) proposent des options végétarien. C’est vraiment une ville « santé ».
  • Le marché de l’emploi est beaucoup plus dynamique qu’en France. C’est un fait, même si ce n’est pas facile de trouver un job intéressant, on donne beaucoup plus sa chance à l’expérience et à la personne qu’au diplôme.
  • L’ouverture d’esprit / la gentillesse des gens. Les québécois (et plus particulièrement Montréal) sont très sympathiques. Ici, une grosse partie de la population est tatouée ce qui ne pose aucun problème à l’embauche. On n’est pas regardé de la tête aux pieds pour notre apparence, c’est très libre et cool de ce côté. Les gens sont serviables, polis, chaleureux. On se sent vraiment accueillis en tant qu’expats, même si tout n’est pas rose, c’est agréable de ne pas se sentir regardé « juste » comme un étranger. Globalement il y a pas mal de choses communes dans nos cultures les Québécois sont très attachés à la France, ils comprennent le second degré, on parle (presque) la même langue. Ca facilite grandement les échanges !
  • La communauté française est très importante. C’est un vrai atout pour s’intégrer – on se fait très vite des contacts, un réseau, des amis. Ca facilite l’intégration, la recherche de boulot, et surtout on se sent moins loin de chez soi.
  • La situation géographique. Le Québec est une région magnifique, très nature. On peut trouver des étendues complètement « sauvages » à 2h de chez soi. A côté de ça, Toronto et New York sont seulement à 600km, la France à 7h d’avion avec plusieurs vols quotidiens, le Mexique/Caraïbes/Floride à 3 ou 4h de vol si on a besoin de soleil. C’est une ville relativement « centrale » pour partir loin sans trop s’éloigner !
  • (plein d’autres points mais c’est déjà suffisant ;))

Tu rêverais de vivre où ? Ici ;) A Berlin, sûrement. Ca fait des années que je veux m’y installer, ce sera peut être la prochaine étape après Montréal… qui sait.

Ton regard sur la France et les français : Çareste chez moi. Je me suis rendue compte il y a quelques années lors de mon expérience Erasmus en Allemagne qu’on est vraiment Français, qu’il y a une réelle « identité » et culture française. Un humour bien à nous, une façon de voir les choses, des sujets de conversation qu’on ne retrouve pas vraiment chez d’autres nationalités (le fameux « sens du débat et de la critique » peut être ;)). Je pense que même après des années à l’étranger je me sentirai toujours française, parce que c’est de là que je viens. Depuis que j’ai quitté la France, j’ai un peu plus de « recul » sur ce qui se passe chez nous. Ça me fait un peu peur parfois de voir monter les extrémismes, en opposition totale à la « tolérance » qui règne au Québec. Aussi, je suis devenue plus « intolérante » à ces Français qui se croient supérieurs, qui ont « tout vu tout vécu ) (oui, c’est très français, comme comparer sans cesse à comment c’est ailleurs = en France). Je supportais déjà mal ce genre d’attitude en France, mais ici c’est encore pire. L’expatriation devrait nous apprendre à tous l’humilité. Et l’ouverture d’esprit.

Peut-on te suivre sur un blog ? Je blogue sur TheStageDoor.fr !

Commenter cet article

mohammedi linda 27/05/2014 12:00

bonjour elodie, pouvons nous échanger j'habite actuellement à Marseille et souhaiterais demander un pvt pour l'an prochain ( je croise les doigts), j'aurais quelques questions sur ta vie la bas etc...

merci bien

LaNe / Elodie 11/12/2013 22:38

Bonjour,
Merci pour le commentaire ;) Je vais te répondre hein puisque tu ne comprends pas trop les points que je soulève...
- pour le cinéma, je ne trouve pas qu'il y ait tant de choix que ça en centre ville. Je n'ai pas d'auto pour aller dans des multiplexes, et entre Plateau / Centre-Ville il n'y a que le Scotia qui propose de la VO (avec une sélection très axée "grand public/blockbuster américains"), ou l'Excentris et le Cinéma du Parc, qui ont une sélection assez limitée. J'avais l'habitude en France d'aller dans les UGC qui proposaient un mix entre films grand public et films indé, le tout en VOST... donc ça dépend à quoi tu compares c'est sûr!
Je parle couramment anglais oui, mais j'apprécie aussi de ne pas avoir à réfléchir ou me concentrer lorsque je vais au cinéma - même des sous titres en anglais me conviendraient ! Reconnais qu'il est parfois difficile de comprendre les différents accents, et je déteste ne capter qu'une partie de l'histoire parce que je comprends pas tout (sans compter les films dans d'autres langues, j'adorerais voir des films en VOST espagnole par ex)
- pour la question de l'intégration je n'ai pas mentionné dans quel contexte. Simplement pour avoir pas mal déménagé, je trouve qu'on se fait rapidement un réseau ici, que ce soit pro ou personnel, et oui c'est aussi lié à une "solidarité" dans la communauté de français qui existent ici.
C'est toujours compliqué de s'exprimer en quelques phrases sur une question aussi vaste que la vie d'expat - et heureusement qu'on a tous des expériences différentes là dessus!

ifeelblue 05/12/2013 14:26

pour le cinéma, il y a plein de cinémas qui diffusent les films en VO à Montréal donc j'avoue que j'ai pas trop compris pourquoi ce point était soulevé. Si c'est juste les sous-titres le problème, c'est une autre histoire mais si on est capable de travailler en anglais, on est a priori capable de comprendre un film ^^
il y a un truc qui me turlupine dans cette interview, c'est de parler d'intégration dans le paragraphe consacré à la communauté de Français "expatriés". Pour moi, c'est loin d'être de l'intégration... mais chacun vit son expatriation différemment ;)

Recherche

Suivez-moi sur Twitter