Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

12 questions pour mieux connaître Marianne, expatriée à Curitiba au Brésil.

Où  habites-tu ? Je vis à Curitiba, une grande ville dans le sud du Brésil. Ici, d’ailleurs, toutes les villes sont grandes ! Curitiba compte près de 2 millions d’habitants !

 Peux-tu te présenter ? Je suis professeur des écoles, mon mari est professeur en collèges et lycées. Nous avions le désir, depuis longtemps, de vivre ailleurs, de découvrir autre chose que la région toulousaine où nous habitions depuis toujours. Nous avions envie d’une expérience nouvelle en famille, avec nos deux petits garçons.

 Depuis quand  et pour combien de temps habites-tu ce pays ? Cela fait un an que nous y habitons et pour encore 2 ans.

 1ère expatriation ? C’est notre première expatriation. Cela va certainement susciter chez nous l’envie de continuer à voyager !

Quelle langue parles-tu ici ? Je parle évidemment le portugais, que j’ai appris sur place, mais dans le cadre de mon travail, je parle français (j’enseigne dans une école française).

 Tes activités ? Dès que nous avons des vacances ou des weekends prolongés, nous explorons le Brésil, qui est un pays gigantesque et très varié, l’Amérique du sud et l’Amérique centrale (nous sommes allés au Guatemala pendant les dernières vacances).

Les brésiliens sont des accros de musculation, il y a donc des salles de gym un peu partout : je m’y suis mise moi aussi, mais je pense que cette année, je vais tester la samba.

Nous allons, aussi souvent, en famille, dans les parcs de Curitiba qui sont très nombreux pour faire du vélo ou jouer au foot.

 

Qu'est-ce qui te manque de la France ? La famille, les amis et la nourriture (ça fait bien longtemps que je rêve de dévorer un petit fromage de chèvre, ou un magret de canard au barbecue !!).

Si tu as des enfants, comment se passe leur scolarisation ? Ils sont tous les deux scolarisés dans l’école française dans laquelle je travaille. Il y a de petits effectifs (environ 40 élèves de 4 à 15 ans) : c’est donc assez familial. Ils sont, de plus, intégrés par moment dans des classes brésiliennes, ce qui leur permet d’apprendre la langue, de se faire des copains et de découvrir un autre type d’enseignement (les brésiliens passent beaucoup plus par le jeu ou des activités ludiques pour les apprentissages).

 Les avantages de ta vie dans ce pays /les inconvénients Les gens, ici, sont très chaleureux, toujours souriants, ça nous apprend à beaucoup positiver, d’autant plus que les brésiliens n’ont pas toujours la vie facile, par rapport à nous ! Ici, on n’est pas dans l’immédiateté, tout prend du temps : les démarches administratives, obtenir une information sur un dossier ou obtenir de l’aide pour résoudre un problème matériel…c’est souvent compliqué, mais on finit toujours par arriver à ses fins. Alors, ça peut être très frustrant parfois, mais ça apprend la patience et la sagesse. Généralement, les français repartent de ce pays complètement déstressés !

Je ne connais pas, par ailleurs, tous les codes sociaux, ce qui complique parfois les échanges avec les brésiliens. Par exemple, un brésilien ne dit jamais « non », il faut donc savoir comment interpréter les différents types de réponses (un « oui » franc, un « oui » qui veut dire peut-être…) : ça n’est pas toujours évident !

Je profite bien du fait d’être au Brésil pour voyager à travers toute l’Amérique latine : c’est merveilleux de pouvoir découvrir une telle diversité de cultures.

Tu rêverais de vivre où ? Je rêverais de vivre un peu partout, à vrai dire, je suis curieuse de découvrir d’autres pays, de m’insérer dans d’autres cultures…mais si je suis sûre de pouvoir revenir vivre en France où sont mes racines et ma famille. On s’aperçoit, en partant de chez soit, de ce qui nous manque et de ce qui enrichissait notre vie en France, mais qu’on ne voyait pas forcément.

Ton regard sur la France et les français La France est un pays riche culturellement et très varié : je m’expatrierais bien, par exemple, de ma région toulousaine vers la Bretagne, ce serait un beau changement aussi ! Les paysages Corses, par ailleurs, n’ont rien à envier à ceux du Nordeste brésilien !

Je m’aperçois, en étant au Brésil que les français sont d’éternels insatisfaits (ici, les brésiliens nous imitent en fronçant les sourcils !)…je crois que nous avons parfois perdu de vue l’essentiel, en voulant toujours consommer plus, gagner plus, posséder plus : on est toujours en recherche du « mieux », et donc souvent frustrés ! On vit, par ailleurs, à 100 à l’heure, on ne sait plus attendre, s’ennuyer ou juste rêver, on doit toujours être en activité : ce n’est pas le cas ici.

Peut-on te suivre sur un blog ? mamagalo.over-blog.com

 

Si vous êtes expatrié, et que vous êtes d’accord pour répondre à ces mêmes questions, contactez-moi.

 

 

 

Commenter cet article

Julien 22/07/2013 14:19

Très interessant, pour ma part je suis à Sao Paulo mais j'envisage de m'installer dans l'etat de Bahia.

Sylvie 29/04/2013 18:58

Avec grand plaisir ! J'envoie immédiatement mes questions par e-mail.

Perrier 29/04/2013 15:13

Je vis à Wuhan en Chine dans le Hubei loin de Shanghai, Pékin et HK depuis 18 mois et je veux bien répondre aussi à des questions.

Greyce 31/08/2012 09:38

Ah, super de connaitre "le sens inverse"! C'est vrai qu'on est accro à la musculation! Quand je m'y suis mise en France, on me regardais bizarremet, lol. Quand j'allais à la salle de sport enceinte de 5/ 6 mois alors...

Curitiba c'est une ville que je ne connais pas très bien, j'y était touriste. C'est une des trois villes où j'habiteriais si je rentrais au Brésil.

Merci pour cet entretien! =)
bisous

Sylvie 28/08/2012 22:16

Super, merci ! Je t'ai envoyé un e-mail.

Sylvie 28/08/2012 22:16

Merci Petitgris !
Pas facile de ralentir pour profiter simplement de la vie... Bises

Corinne (Couleur Café) 28/08/2012 09:51

Je répondrais volontiers à tes questions. Je suis à Madagascar depuis Décembre 2011.

Petitgris 28/08/2012 09:20

J'aime beaucoup cette expérience ...et sa vision de la vie à la française. J'avais souvent pensé la même chose lors de mes voyages : nous ne savons pas profiter de la vie, nous courons... ( +1 ) belle journée Bises

Recherche

Suivez-moi sur Twitter