Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 Cyrille du blog-bilinguisme.fr a testé l'espéranto pour nous.

Quoi ? Où ? Quand ? Combien ?

Et oui, l'espéranto existe toujours. C'est une langue régulière et simple que Zamenhof a créé, à la fin du XIXème siècle, pour servir de langue d'intercompréhension entre des peuples qui n'ont pas la même langue maternelle. Depuis bientôt 150 ans, l'espéranto se diffuse par le bouche à oreille et est utilisé par des locuteurs de plus en plus nombreux. Il faut dire qu'au début, Zamenhof était seul. Or c'est maintenant une langue vivante qui évolue presque comme les autres.

Une connaissance m'en avait parlé au cours d'une discussion sur l'avenir de l'Union Européenne. J'ai surfé sur internet, lu des argumentaires de Claude Piron, et décidé d'essayer avec le programme ikurso, un programme multi-média qui s'installe sur votre ordinateur, et utilisant l'accompagnement proposé par le site d'espéranto-jeunes. Un correcteur m'aidait et répondait à mes questions. En 3 mois, j'avais vu toute la grammaire et j'ai commencé à tenir des conversations avec des étrangers.

C'était en 2003. Depuis, nous avons fait plus que « tester » car l'espéranto est devenu la deuxième langue de la famille, mais c'est une autre histoire.

Avantages

  • L'apprentissage est facile car la langue a été construite pour cela. Tous les verbes se conjuguent en « as » au présent, « is » au passé, « os » au futur, « us » au conditionnel et l'impératif est en « us ». Vous savez conjuguer tous les verbes à tous les temps à toutes les personnes.
  • La langue est régulière donc la logique supplée la mémoire. La communication est moins entravée.
  • Il n'y a pas de locuteurs indigènes. Tous les locuteurs ont appris la langue ; personne n'a de légitimité naturelle, pas même les enfants qui grandissent avec l'espéranto. Les échanges interculturels que l'espéranto permet sont bien plus équitables que par une langue nationale.
  • L'apprentissage est gratuit et disponible sur plusieurs cours en ligne.
  • Si un jeune enfant apprend l'espéranto, ce qui nécessite très peu d'efforts, il progressera plus vite en anglais ou allemand par la suite.

Inconvénients

  • L'espéranto est peu répandu et son usage « au hasard » au cours d'un voyage n'est pas le bon moyen de s'en servir. Il faut apprendre à se servir du réseau de contacts pour en tirer parti.
  • L'espéranto est très peu utilisé du point de vue professionnel.
  • Peu de livres pour enfants sont disponibles.

Mon avis

C'est une langue rapidement apprise qui peut facilement s'insérer dans votre trousseau de langues si vous êtes déjà polyglotte. On rencontre souvent des espérantophones qui parlent 6 ou 7 langues et qui trouvent pourtant un usage à l'Espéranto. A l'inverse, si vous êtes fachés avec les langues, alors vous tenez votre sauveur en matière de communication internationale. C'est un moyen de sortir de la francophonie si vous n'en avez pas d'autre.

Conseils

J'ai rencontré beaucoup de gens qui apprennent l'espéranto mais n'en font rien par la suite. Ils aimeraient maitriser la langue à un très haut niveau durant leurs 2 ou 3 semaines de voyage à l'étranger mais une langue ne fonctionne pas comme cela. Dépoussiérer ses souvenirs après 50 semaines d'oubli ne fonctionne pas bien.

Je n'ai cessé de progresser parce que je m'en sers tous les jours car j'en ai fait la langue paternelle de mes enfants. On voit une nette différence entre ceux qui s'en servent souvent, à l'écrit, au téléphone, par skype ou avec leurs proches et ceux qui soutiennent l'idée, apprécient de rencontrer des gens de tous pays mais restent d'éternels débutants.

**********

Si vous voulez en savoir plus sur Cyrille, voilà l'interview qu'il m'avait déjà accordée sur son projet de tour du monde des bilingues.

Appel à témoignages

Si vous avez eu une expérience à partager sur le thème du jour (l'Espéranto), écrivez un post sur votre blog et faîtes m’en part dans les commentaires. Je mettrai votre lien dans cet article. Je vous demande juste en échange de mettre aussi un lien vers Le coin des voyageurs dans le vôtre. Et n’hésitez pas à me contacter par e-mail pour que je publie vos témoignages sur d’autres tests. Mon adresse de contact : sylvie (at) lecoindesvoyageurs (point) fr.

Commenter cet article

Brigitte 05/06/2016 16:46

L'espéranto est bien vivant , je le pratiques depuis 8 ans et j'ai fait plusieurs voyages avec cette langue.
Bonan tagon al cxiuj

outlook email helps 26/09/2014 14:20

I am preparing a paper presentation about this subject. I think i can take the whole article for my presentation. You have made this in such a proper way. I will update the reviews and marks about it here soon.

Sylvie 30/04/2013 18:37

Et pourtant, elle vit encore :)

Sylvie 30/04/2013 18:36

Merci pour ce témoignage. C'est bien de savoir que cette langue est bien vivante !

Henri Masson 27/04/2013 05:49

Il y a justement une pétition à faire connaître en ce moment pour l'espéranto comme langue officielle de l'Union européenne :
http://www.avaaz.org/fr/petition/Esperanto_langue_officielle_de_lUE/

Mut 25/04/2013 10:52

J'ai découvert l'espéranto en 2007 et je ne le regrette pas. Il m'a été très utile, beaucoup plus que j'aurais pu l'imaginer.

J'écris régulièrement sur mon blog des comptes-rendus de mes voyages (que je fais principalement en espéranto), par exemple :
- une rencontre d'espéranto en Allemagne pour le nouvel an : http://mut.angenoir.me/blog/2013/01/une-semaine-en-allemagne/
- un voyage en Russie en janvier : http://mut.angenoir.me/blog/2013/02/un-mois-en-russie/

cyrille, le praticien du bilinguisme 22/04/2013 18:45

En effet, les sites en ligne n'ont vraiment démarré qu'il y a 10 ou 12 ans. En 1990, c'était la préhistoire par rapport à notre usage par skype, téléphone illimité, lernu.net etc...
Un ami m'a raconté qu'il avait demandé un livre pour apprendre l'espéranto pour Noël dans les années 60. Il a eu son cadeau de Noël à Pâques ! Aujourd'hui, cela prendrait deux jours.
Amicalement,

Jack 22/04/2013 10:18

Je ne n'y ai jamais cru. : )

Petitgris 22/04/2013 09:49

Une petite pointe de regret en lisant ton billet. A la fin des années 80 , persuadée que cette langue serait le ciment de l'Europe , bien avant l'euro, j'avais entrepris de l'étudier.... Après mon déménagement dans le sud en 1990 je n'ai trouvé aucun endroit pour continuer l'étude ! Mais je reste persuadée que cette langue est la planche de salut de notre vieux continent ! Bonne semaine bises

Recherche

Suivez-moi sur Twitter