Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce n'est pas la première fois que je vous parle d'insectes comestibles. J'aime bien, ça fait un certain effet et certains poussent même des cris de dégoût quand je leur montre une tarentule  ou une brochette de scorpions ! C'est une nourriture appréciée qu'on trouve partout dans de nombreux pays asiatiques, mais aussi en Afrique et en Amérique du sud.

Les mentalités évoluent à grands pas et lors de notre soirée SO Voyageurs nous avions proposé quelques insectes à l'apéritif avec succès ! 80 à 90% des invités ont goûté (ils étaient très polis peut-être !) et un nombre certain s'est resservi ! Ces insectes apéritifs aromatisés et ces gâteaux aux insectes nous avaient été envoyés par l'entreprise Micronutris. J'ai voulu en savoir plus et j'ai eu l'occasion d'interviewer Cédric Auriol, le fondateur.

 

Micronutris

C'est une jeune société, installée près de Toulouse, spécialisée  dans l'élevage d' insectes comestibles, et dans l'élaboration de produits à base d'insectes destinés à notre alimentation. Des grillons, des vers de farine  y sont élevés sur place, et nourris aux légumes et céréales isssus de l'agriculture biologique. Ensuite,  les insectes sont utilisés bruts (par exemple les insectes aromatisés goût grillade pour l'apéritif) ou réduits en poudre (par exemple utilisée en pâtisserie).

Cédric Auriol est le fondateur visionnaire de Micronutris.

 

Cédric Auriol a seulement 31 ans et a eu l'idée de créer Micronutris suite aux préconisations de la F.A.O. (Food and Agriculture Organization of the United Nations) de développer la consommation d'insectes comestibles. C'est un enjeu de société et de développement durable où il faudra nourrir près de 9 milliards d'individus à l'horizon 2050. Les insectes sont des produits recommandés pour leurs qualités nutritionnelles et le faible impact sur l'environnement de leur production.

Ce jeune visionnaire a démarré le projet en 2011. Il avait une formation commerciale (ESC Toulouse), une expérience d'import-export en Chine où il a habité et travaillé, et beaucoup d'énergie pour convaincre ! Il n'a pas fait appel à des investisseurs et a pris seul les risques avec un apport de 250 000 euros. C'est seulement cette année, qu'une levée de fonds d'1.5 millions d'euros est en cours.

En Europe, il est précurseur. Même si des projets sont en cours, c'est encore la seule entreprise d'élevage d'insectes en Europe avec une logique industrielle. On trouve par contre des insectes importés mais attention à l'hygiène, la traçabilité et la transformation car la réglementation présente à ce jour quelques vides juridiques sur le sujet des insectes comestibles.

C'est encore une petite entreprise de 7 personnes très qualifiées (entomologiste, biologiste, ingénieur agronome, techniciens...) mais qui grossit chaque jour. Actuellement, Micronutris produit une tonne par mois et son objectif est d'arriver rapidement à 10 tonnes par mois.

Les produits transformés sont distribués dans une boutique de vente en ligne mangeonsdes insectes.com , les magasins bio, les épiceries fines et une grande enseigne (Carrefour pour ne pas la nommer) en a déjà mis en rayon.

 

Bientôt un élevage d'insectes qu'on visite ?

Pour des raisons d'hygiène, de confidentialité et de manque de personnel disponible, il n'est pas possible, actuellement, de visiter les locaux de Micronutris. Mais face à une forte demande et curiosité pour cet élevage insolite, ils envisagent la construction d'un bâtiment touristique dédié où l'on pourrait approcher les insectes et en apprendre plus sur leur élevage et la gastronomie de demain.

 Des adresses pour manger des insectes

Cédric Auriol m'a donné trois adresses toulousaines pour manger des insectes.

  • Le bar Au fut et à mesure 20 rue Gabriel Péri Toulouse
  • Le bar Linao 1 rue Jean Suau Toulouse
  • Le restaurant mexicain La Sandia 8 rue Palaprat Toulouse

 

Qui m'accompagne ?

Commenter cet article

Esther 26/06/2014 08:24

Bonjour :-) j'ai débarquer fraîchement sur le blog via laterresurson31
Franchement jecrois que je ne pourrais jamais avaler ça de plus que les paquet me paraissent semblable à celle des insecticides je suis désoler ! Ce n'est ni rassasiant, ni a des facteurs miracles pour la santé alors pourquoi donc s'infliger une telle torture
Avec tous mes respect pour les amateur du grignotage lol

Sandrine 25/06/2014 20:31

Moi non plus, je ne suis pas arrivée à passer le pas en Thaïlande, et pourtant on avait très faim car très dérangé par les épices! On avait préféré du maïs bouilli qui nous avait paru être le meilleur repas sur terre, mais je regrette de ne pas avoir gouté les somptueuses araignées bien grasses ;-) Dans 10 ou 20 ans peut-être ;-)

Silecee 21/06/2014 10:46

Je mange rien de tout ça :p

Sylvie 20/06/2014 21:25

Mais si ! Les produits français sont en plus bien adaptés à nos goûts d'occidentaux.

Sylvie 20/06/2014 21:16

Mais non, c'est le premier pas qui est difficile !

Sylvie 20/06/2014 21:24

On est conditionné par notre culture à ne pas aimer. Une fois qu'on a tenté, c'est plus facile. Le dégoût est passé et on peut avoir un avis plus objectif. Dommage, tu vas être obligée de retourner au Mexique pour goûter :) !

Sylvie 20/06/2014 21:21

Ca fait de l'effet sur la table pour un apéro avec des amis :)

Stéphanie 20/06/2014 12:58

J'en ai déjà goûté des petits mais je ne sais pas si j'aurai le courage de manger de gros insectes :) En plus, j'avais trouvé ça plutôt bon !

PetitDiable 20/06/2014 10:32

Je tenterais bien!

Petitgris 20/06/2014 08:54

Mon Carrefour Narbonne n'en a pas encore : je surveille ! J'ai goûté les sauterelles grillées mexicaines mais en poudre :D C'était bon mais je ne suis pas encore prête à manger les insectes si je les vois en entier. Tu m'apportes la tarentule...je cours en hurlant ! lol Je suis pourtant convaincue de leur valeur nutritive ! Bon week end Bises

Recherche

Suivez-moi sur Twitter