Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Clin d’œil à la St Valentin, j'ai donc glissé le mot Amour dans le titre ! Mais je laisse la parole à Bénédicte.

Peux-tu te présenter ?

Je m'appelle Bénédicte, j'ai 26 ans et je suis graphiste. Je réside actuellement à Fukuoka dans le sud du Japon et étudie le japonais à temps plein. C'est mon 7ème voyage au Japon.

Dans quel pays es-tu allé pour tes études ou ton stage étudiant ? Pour quelle durée ?

Je suis donc à Fukuoka, la plus grande ville de l'île de Kyûshû dans le sud du Japon. Mes études touchent à leur fin le mois prochain ce qui donne un total de 18 mois passés ici.

Pour quelles études ?

Je suis étudiante en japonais. Je ne suis pas dans une école de langue classique mais dans la section japonais de ce qu'on appelle ici une senmon gakkô, sorte d'école professionnelle. J'ai cours tous les jours de 9h20 à 15h10 et les sujets sont variés : grammaire, écoute, rédaction, écriture etc...

Maîtrisais-tu déjà la langue du pays ?

Sans la maîtriser, j'avais une bonne connaissance du japonais que j'ai appris pendant plus de 6 ans avant de venir ici. Je n'ai eu aucun mal à me débrouiller seule une fois arrivée.

Quelles difficultés as-tu rencontrées ?

Étonnamment aucune. Comme je le disais plus haut je n'ai eu aucun mal avec le japonais ce qui a grandement facilité les choses. Quant au mode de vie japonais où les cours de langue, j'avais déjà expérimenté ça par trois fois dans le passé donc je savais à peu près à quoi m'en tenir.

Es-tu satisfaite de la qualité des cours ?

Très. Je suis vraiment tombée dans une bonne école. Comme c'est l'une des plus grosses écoles de la région avec plus de 3000 élèves, juste sur le campus de Fukuoka, les professeurs sont sélectionnés de façon drastique pour la qualité de leur cours et leur pédagogie. Les cours sont uniquement en japonais : c'est bien simple les professeurs ne parlent pas d'autre langue. Cela favorise l'apprentissage de la langue. On est préparé pour les examens comme le JLPT (équivalent du TOEIC). Il y a un réel suivi au niveau de l'étudiant avec du temps pour la préparation de l'après-école (concours d'entrée à l'université par exemple) ou des cours en plus qui peuvent s'ajouter selon le désir des élèves (conversation, japonais du business etc…).

Comment as-tu financé ce séjour ?

Avant de venir Fukuoka, j'ai travaillé pendant 6 ans en tant que webdesigner et ai pu mettre pas mal de côté pour me payer ce voyage. D'ailleurs je suis la seule ayant entièrement auto-financé ces études, la plupart des élèves se faisant aider par leurs parents.

Quel type de logement as-tu trouvé ?

Je suis en résidence étudiante indépendante. C'est à dire que j'ai mon propre studio avec tout le confort mais que j'ai la possibilité de prendre les repas avec tout le monde à la cantine de l'immeuble.

Qu’est-ce qui te manque de la France ?

La nourriture : aller cherche une bonne baguette chaude à la boulangerie, me faire des tartines avec du beurre salé, le fromage et… les compotes ! Etant accro à la compote, j'ai été très étonnée de voir que cela n'existait pas ici. Sinon les paysages bretons me manquent. J'allais en Bretagne une fois par an surtout du côté de Trégastel pour les connaisseurs et je rêve d'y retourner un jour. D'ailleurs si je devais vivre en France, j'aimerais aller m'installer là bas.

Qu’est-ce que cette expatriation t’a apporté ?

L'autonomie : j'ai appris à me débrouiller par moi-même sans agir papa-maman à côté pour me guider. C'est même moi qui aide les autres maintenant. Inimaginable il y a 2 ans.

T’es-tu fait des amis internationaux au Japon ?

Oui je me suis fait pas mal de connaissances, principalement dans mon école. En dehors de ça, mes amis sont exclusivement japonais. Je n'ai, par choix, aucune interaction avec les français de la ville. Comme je suis là pour étudier le japonais, j'ai proscris la langue française de mon quotidien (en dehors d'internet) et les résultats s'en font ressentir. J'aurais bien le temps de me faire des connaissances françaises un peu plus tard si je suis appelée à rester ici. D'ailleurs, j'ai tout juste pris contact avec

Recommandes-tu de tenter cette expérience d’expatriation ? Pourquoi ?

Oui. Pour moi, étudier sur place est la meilleure façon pour apprendre la langue du pays. C'est aussi un bon moyen de découvrir la vie japonaise et de savoir si elle vous convient ou pas (beaucoup de jeunes se font de fausses idées sur la vie ici).

Les avantages de ta vie dans ce pays :

  • La facilité de la vie : Tout est fait pour vous simplifier la vie, tout est clair, bien expliqué, il n'y a pas besoin de se prendre la tête. L'administration japonaise est un exemple.
  • La gastronomie : la cuisine japonaise est délicieuse, variée et diététique.

Les inconvénients

  • Les catastrophes naturelles : il a vraiment de quoi se soucier, on est à l'abris nul part même si on a pas à se plaindre à Fukuoka de ce côté là : très peu ou pas de tremblements de terre et peu de risque de tsunami.
  • le coût de la vie : sur internet beaucoup de gens ont tendance à dire que le Japon n'est pas un pays si cher que ça mais ça c'est en voyage. Y vivre est une autre histoire. Entre le prix exorbitant des transports, les loyers et ses frais cachés comme les cadeaux au propriétaire il vaut mieux bien économiser.

Tu rêverais de vivre où ?

Ici, à Fukuoka. C'est une ville merveilleuse : ni trop grande, ni trop petite. La nature est à deux pâtés de maison avec d'un côté la mer et de l'autre les montagnes avec quelques volcans. La nourriture est délicieuse et les gens charmants. Je ne pourrais trouver de meilleur endroit.

Ton regard sur la France et les français depuis le Japon

Je ne vais rien apprendre à personne mais les français sont vraiment trop râleurs, se mettent en grève ou manifestent dés que quelque chose ne leur plait pas. La France est beau pays mais on ne le voit qu'au travers de ses défauts. C'est fort dommage.

Est-ce ça t’a donné envie de voyager, ou de t’expatrier ? Où ?

Çaa confirmé mon envie de m'installer à Fukuoka et y faire ma vie. Je suis d'ailleurs en plein dans les préparations pour réaliser ce rêve. Quant aux voyage, pour le moment je suis parfaitement heureuse en ne visitant que le Japon mais j'ai depuis petite de nombreuses autres envies de voyages que j'espère réaliser un jour : retrouver en Côte d'Ivoire, où j'ai d'excellents souvenirs, aller à New-York ou m'approcher d'un volcan en activité comme à Hawaii.

Peut-on lire ton parcours sur un blog ?

Bien sûr ! Mon blog s'intitule Béné no Fukuoka (le Fukuoka de Béné) et j'y relate mes aventures depuis 2011. C'est plutôt un blog axé voyage mais je vais essayer de le transformer en quelque chose d'un peu plus personnel avec quelques articles sur le graphisme, la déco ou la cuisine … mais toujours en rapport avec la Japon !

Commenter cet article

Perrin Guy Charles 02/03/2016 15:38

Très heureux de découvrir sur le magazine Zoom l'expérience de Bénédicte. C'est un très bon exemple qui je l'espère incitera beaucoup de français à découvrir le Japon.
Je suis moi-même marié à Taëko une japonaise originaire de Komaki près de Nagoya, et si j'ai pas appris la langue ,j'en connais beaucoup de ses jardins et de ses paysages (c'est mon métier) .
Bonne route

Sylvie 10/03/2016 16:13

Merci pour ce commentaire. Et vous habitez en France ou au Japon ? ou ailleurs...

Sylvie 15/02/2014 19:15

Oui, on sent que Bénédicte sait ce qu'elle veut et met tout en oeuvre pour vivre la vie qu'elle a choisie. Peut-être vivra-t-elle une expérience comme ton ami. Bon week-end. Bises

Petitgris 14/02/2014 11:44

Une expatriation très réussie car bien préparée ! Nous avons un ami qui a fait à peu près le même parcours il y a quelques années, il s'est marié là-bas et travaille comme professeur de français auprès des futurs diplomates japonais à qui il enseigne la langue mais aussi les coutumes. Belle journée bises

Recherche

Suivez-moi sur Twitter