Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une vaste question à laquelle je ne vais pas pouvoir répondre !  Je lance quelques pistes et j'attends vos témoignages !

Comment définir nos racines ? 

Le dictionnaire parle d'un lien solide, d'une attache profonde à un lieu ou à un groupe de personnes.

Communément, lorsqu'on parle de nos racines, on parle souvent de la région dans laquelle on a vécu enfant, ou de la ville berceau de notre famille. On se crée aussi des racines plus volontaires une fois adulte en choisissant un lieu de vie. Alors comment fait-on lorsqu'on a le voyage pour mode de vie, ou lorsqu'on est expatrié chronique (en changeant de pays régulièrement) ? On perd ses racines, on s'en crée d'autres ?

Quelles racines se construisent les enfants qui changent régulièrement de pays, de régions ?

Cet article d'Isabelle de Fromsidetoside m'a interpellé. Elle et sa famille sont expatriés aux États-Unis (après la Suisse, le Maroc, Taïwan). Elle y évoque un texte très émouvant, écrit par sa fille, qui parle de l'expatriation, de leur vie dans plusieurs pays et de ses racines en France.

C'est certainement difficile de vivre des déménagements successifs perçus comme des déracinements pour les enfants. Cependant, je crois qu'ils apprennent à s'adapter, et trouvent leurs racines dans leurs origines, dans les liens familiaux  peut-être plus sûrement que dans un endroit précis.

A-t-on besoin de racines ?

Oui, il me semble que c'est important de connaître le passé pour se construire, de savoir d'où l'on vient. Pour moi, ça signifie surtout la connaissance de son histoire.Mais pour beaucoup, c'est dans un lieu que sont enfouies leurs racines.

Fabrice, d'Instinct Voyageur, dont les voyages occupent la vie depuis 15 ans, raconte dans cet article combien il reste attaché au village de son enfance tout en continuant à rêver d'ailleurs. On peut être un grand voyageur et resté très lié à ses racines.

C'est un sujet qui n'est pas seulement individuel, il  intéresse les collectivités. Une association a créé un site racinessud.com pour accompagner les languedociens expatriés dans le monde pour maintenir un lien privilégié avec leur région et les aider pour un éventuel retour. Il en existe probablement d'autres dans d'autres régions.

Personnellement, j'ai beaucoup déménagé (une bonne dizaine de fois ces 25 dernières années) et ne suis pas particulièrement attachée aux endroits où j'ai vécu, alors j'ai élu le lieu de mes racines dans un département dans lequel je n'ai jamais vécu, berceau de ma famille.

C'était mon billet du défi du jeudi sur le thème "racine" choisi par  SysyintheCity et Macyma !

Expatriés, voyageurs au long cours, je suis curieuse de connaître vos réactions. Je mettrai volontiers les liens vers vos articles si vous en écrivez sur le sujet.

En voilà quelque-uns :

Commenter cet article

Florence Gindre 05/10/2013 20:04

Intéressante question !!

Pour ma part, cela restera la maison de mes parents où ils vivent encore. Mais pour mes enfants, je n'en ai aucune idée.
Nous bougeons régulièrement, 6 déménagements ces 10 dernières années, principalement en France, parfois à l'étranger.
Je pense que leurs grands-parents (des deux côtés) servent de repères. Eux restent au même endroit, ils y retournent pour les vacances.

Sylvie 23/05/2013 11:34

J'ai eu un véritable coup de cœur pour le Cambodge.

Sylvie 23/05/2013 11:32

Après le Canada, certains partent plus au sud pour avoir plus de soleil :)

Jasmin 22/05/2013 15:27

Bonne question! En fait, je ne compte pas rentrer en France mais tenter la Belgique, Bruxelles!
Je crois que comme pas mal d'expatriés européens que j'ai rencontré, mon amour pour l'Europe est plus fort. Peut êre parce qu'il est le premier?
PS: Mais c'est certain, j'aurai la nostalgie du Canada :)

Soma 22/05/2013 14:58

Comme on dit, j'étais, je suis une "banane" : jaune dehors, blanc dedans.
J'ai longtemps rejeté, mis de côté mes origines. Mais depuis qq années à peine, j'ai une soif d'aller découvrir le cambodge, ce pays, mon pays d'origine. Cela fait parti de moi, même si je n'y connais rien ou du moins pas gd chose.
Quant à mes enfants, je crois que l'Inde sera "juste" le pays qui les aura vu naitre, j'ignore si cela crée un lien particulier ou pas, en dehors d'une originalité.

Sylvie 22/05/2013 13:35

Tes racines sont donc dans un lieu dans lequel tu n'as pas vécu. Un peu comme moi...

Sylvie 22/05/2013 13:34

Merci Soma pour ton témoignage. C'est certainement très difficile pour ceux qui ont quitté leur pays par obligation politique et particulièrement pour sauver leur vie. Est-il possible de se recréer des racines ? Peut-être pas pour eux mais peut-être pour leurs enfants ?
Et toi, où sont tes racines ? Quelles seront celles de tes enfants nés en Inde ? Que c'est compliqué !

Sylvie 22/05/2013 13:29

Bonjour Jasmin, Merci. C'est un beau texte qui montre bien les sentiments ambivalents des expatriés. Mais même si tu as des racines en France, n'es-tu pas en train de t'en créer au Canada ? Si tu rentrais en France, n'aurais-tu pas la nostalgie du Canada ? C'est bien compliqué !

Sylvie 22/05/2013 13:24

Un très joli texte !

French Lily 21/05/2013 18:02

Merci Sylvie :)
Très intéressant aussi les nouveaux commentaires sur l'identité versus les racines! Ça pousse la réflexion :)

Recherche

Suivez-moi sur Twitter