Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme l'an passé avec Pagford n'existe pas, j'ai décidé de participé aux matchs de la rentrée littéraire de Priceminister. J'ai choisi de lire et de vous parler du livre de Nancy Huston, Danse noire.

Pourquoi ce choix

J'ai choisi ce livre car il me semblait avoir un rapport avec les voyages. On y parle de l'Irlande, du Canada, d'exil, de la population indienne du début du XXème siècle à nos jours. L'écriture mixte le français et l'anglais.

L'histoire

4ème de couverture : Sur un lit d’hôpital, Milo s’éteint lentement. À son chevet, le réalisateur new-yorkais Paul Schwarz rêve d’un ultime projet commun : un film qu’ils écriraient ensemble à partir de l’incroyable parcours de Milo. Dans un grand mouvement musical pour chanter ses origines d’abord effacées puis peu à peu recomposées, ce film suivrait trois lignes de vie qui, traversant guerres et exils, invasions et résistances, nous plongeraient dans la tension insoluble entre le Vieux et le Nouveau Monde, le besoin de transmission et le rêve de recommencement.

Du début du xxe siècle à nos jours, de l’Irlande au Canada, de la chambre sordide d’une prostituée indienne aux rythmes lancinants de la capoeira brésilienne, d’un hôpital catholique québecois aux soirées prestigieuses de New York, cette histoire d’amour et de renoncement est habitée d’un bout à l’autre par le bruissement des langues et l’engagement des coeurs. Film ou roman, roman d’un film, Danse noire est l’oeuvre totale, libre et accomplie d’une romancière au sommet de son art.

Trois générations et trois destins sont mêlés. Le personnage principal est Milo, et on découvre l'histoire de sa mère Awinita, prostituée indienne et celle de son grand-père Neil, exilé irlandais.

L'auteur

Nancy Huston est née en 1953 à Calgary au Canada, mais vit à Paris. Elle est de langue maternelle anglaise mais écrit souvent en français. Elle a commencé sa carrière d'écrivain en 1981 avec Les variations Goldberg. Elle est également musicienne. Elle est l'épouse de l'écrivain français d'origine bulgare Tzvetan Todorov.

Mon avis

J'ai eu beaucoup de mal à lire ce livre (lecture que j'aurais probablement abandonné si je ne m'étais pas engagée à en parler). Moi qui adore lire, je n'ai pas trouvé beaucoup de plaisir dans cette lecture, alors que l'histoire est très intéressante.

En fait, j'ai d'abord été gênée par la construction du livre. L'incroyable parcours de Milo, et ceux de Neil son grand-père irlandais et de Awinita, sa mère indienne m'auraient suffi. L'écriture d'un film reconstituant ces vies et nous plongeant dans l'histoire entre l'Europe et le nouveau Monde m'a souvent perturbé. Le film me faisait perdre le fil du roman.

Alors que je parle anglais, le mélange constant du français et de l'anglais a rendu ma lecture plus difficile et moins agréable. Tous les dialogues en anglais sont traduits en bas de page, mais m'ont obligé à de multiples aller-retours qui demandent une concentration accrue et pour moi, moins de plaisir.

Je dois donc noter cet ouvrage. Cette note basse, 10/20, ne reflète que mon avis (et m'ennuie car qui suis-je pour juger un livre qui a demandé des heures et des heures de travail, et beaucoup de talent !). Je serais curieuse d'avoir l'avis de ceux et celles qui l'ont lu.

Même si ce livre ne m'a pas transporté, il m'a toutefois donné envie de découvrir d'autres livres de cette auteur de renom. Je pense que je vais choisir de lire Lignes de faille (prix Fémina et prix France Télévision en 2006).

 

Commenter cet article

coldtroll 18/12/2013 18:14

je suis d'accord avec viv ^^

c'est bizarre, moi, je ne parle pas super bien anglais, je me débrouille, c'est tout, mais c'est tout le contraire : aucun besoin de la traduction (que j'ai pourtant lu avec plaisir après avoir fini ma page pour l'accent de quebec) j'ai adoré cette immersion, ce mélange des langues, ça donne beaucoup de profondeur.

bon, par contre, je n'ai pas cru au côté adaptation cinéma, mais en même temps, la mise en scène est assez intéressante en elle-même, signifiante. le narrateur tente de suppléer par une mise en scène vivante la vie qui quitte Milo peu à peu.

et puis il y a la force du style de l'auteur. rien que pour ça, un 10 me semble un peu sévère :D

Viv 09/12/2013 10:48

Bonjour,
J'ai lu ce même livre dans le même contexte et contrairement à toi j'ai beaucoup aimé (noté 18/20). Après, j'en conviens, il n'est pas facile... Mais puisque tu dis avoir envie de lire d'autres avis, voici le mien :
http://auxecrires.wordpress.com/2013/11/18/danse-noire-un-livre-film-bilingue-et-sous-titre/
Pour avoir lu un certain nombre de critiques, j'ai l'impression que c'est le genre de livre qu'on peut adorer si on arrive à adhérer, mais pour lequel on peut aussi passer complètement à côté.

Sylvie 03/12/2013 21:12

J'ai lu aussi des critiques très enthousiastes. Mais je suis tout à fait d'accord avec toi. Chacun son avis !

Sylvie 03/12/2013 21:08

Je te le prêterai si tu ne le trouves pas. Tu me diras ce que tu en penses.

Sylvie 03/12/2013 21:07

Oh, ce n'est que mon avis et j'ai lu des critiques très positives. Je te le prêterai volontiers pour que tu me donnes le tien.

malise 01/12/2013 15:59

C'est rassurant de savoir que je ne suis pas la seule à avoir eu du mal à lire ce livre ... Tout comme toi, je suis sûre que les histoires des personnages se suffisaient à elles-même, et que cette idée de vouloir les montrer sous l'angle d'un tournage de film a tout gâché. Dommage!

Allye 01/12/2013 14:10

Sont bien ses livres d'habitude... je n'ai pas lu celui-là, vais essayer de l'avoir à la bibliothèque et je verrai...

My Little Discoveries 01/12/2013 12:30

Ah, voilà un livre que tu ne me prêteras pas!
Bonne fin de week-end et à bientôt Sylvie! ;)

Recherche

Suivez-moi sur Twitter