Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A l'occasion de la sortie récente du guide "Sydney l'essentiel" écrit par Agnès Samour aux éditions Nomades que je viens de lire avec plaisir, je remonte cette ancienne interview d'Agnès qui m'avait permis de mieux la connaître.

Le guide est à son image : gai, coloré, précis, plein de coups de cœur et de bons plans. On y trouve le Sydney vécu de l'intérieur d'une expatriée amoureuse de sa ville. On comprend bien pourquoi, elle s'y est installée !

Place à l'interview qu'Agnès m'avait accordée en janvier 2013.

Où habites-tu ? Depuis quand et pour combien de temps habites-tu ce pays ? J'habite à Sydney, en Australie, depuis plus de 7 ans. Pour combien de temps encore est une très bonne question puisque, même si je suis devenue australienne en 2009, je n'ai jamais vraiment eu une vision à long terme. Je sais que la vie peut être imprévisible donc je préfère profiter des expériences au présent. Obtenir la citoyenneté a été un moyen d'être libre et j'ai d'ailleurs voyagé extensivement en Asie/Pacifique et USA une fois mon visa validé. Je n’ai pas de date limite de retour mais j'aimerais éventuellement revenir en France en 2013.

 

Peux-tu te présenter ? J’ai effectué ma scolarité à l’Université de Bordeaux en parallèle avec des études de piano. Mes expériences professionnelles se sont déroulées tout d’abord en Irlande, à Dublin (où j’ai résidé pendant 3 ans) puis en Australie, à Sydney. D’une formation en marketing international, j’ai évolué vers des fonctions dans le domaine de l’informatique, sans grande passion. Puis en 2009-2010, je me suis spécialisée dans le style documentaire au Centre Australien pour la Photographie. Si j’ai toujours eu un intérêt pour cet art et pris des photos lors de mes nombreux voyages (mon père collectionne les appareils argentiques et les livres de photographie), ces cours ont été un véritable déclencheur. Mon dernier professeur reste une des personnes les plus captivantes que j’ai rencontré ces dernières années. J’avoue que je ne peux désormais plus me passer de la photographie et je souhaiterais vraiment partager cet engouement avec le plus grand nombre.

 

1ère expatriation ?  Ma première expatriation date de 2001. Après mes études j'ai eu l'opportunité d'aller en Guyane puis aux Antilles. Là-bas, j'y ai rencontré  un entrepreneur américain, ce qui m'a fait réaliser l'importance de pouvoir parler anglais correctement. Mon niveau était vraiment scolaire j’ai donc décidé en 2002 de m'expatrier pour la 2ème fois, cette fois-ci en Irlande. J'ai rapidement obtenu un contrat dans un centre d'appel européen, parfait pour m'immiscer dans la culture anglo-saxonne.

 

Quelle langue parles-tu ici ? Je parle en anglais 95% du temps, dans le travail comme à la maison. Il m'arrive toujours de compter et bien sûr de lire en français mais je réfléchis d’abord en anglais, ce qui nécessite toujours un temps d’adaptation quand je rentre en France. J'aimerais pouvoir dire aussi espagnol mais comme je ne pratique plus beaucoup, j'ai simplement une bonne compréhension - j'avais repris des cours à Sydney il y a 3 ans et j'ai de nombreux amis originaires d'Amérique du Sud.

 

Tes activités ? L'Australie, et Sydney en particulier, sont parfaits pour les activités à l'extérieur. Donc vous me trouverez aux aurores en train de courir ou de nager. A 6h du matin, les australiens sont déjà sur leur planche de surf ou à un cours de yoga, ce qui me correspond vraiment puisque j'ai commencé le sport à l'âge de 5 ans. Je participe également à toutes les activités culturelles possibles, bien qu’elles ne soient pas aussi nombreuses que je le souhaiterais (festival du film français, festival de Sydney, expositions, etc..). Enfin, je suis de plus en plus impliquée dans la communauté des français de l'étranger car j'ai été déléguée d'un candidat aux récentes élections législatives.

 

Qu'est-ce qui te manque de la France ? La réponse a en réalité évoluée au fil des années. Au début, mes amis proches et la famille bien sûr me manquaient mais pour le reste on s'adapte. Je ne suis pas partie en Guyane par exemple pour retrouver exactement mes plats préférés. J'ai même testé le crocodile et le serpent! Maintenant, après 11 ans d’expatriation, je crois que c'est plus la culture en général, quelque chose d'intangible, cette façon de traiter l'actualité, les débats d’idées, les documentaires de société. Je ne regarde plus la télévision australienne depuis plusieurs années mais je suis volontiers les informations françaises et j'achète des magazines en France que ma mère m'envoie régulièrement.

D’une façon plus frivole, j’aurais envie de dire aussi les boulangeries françaises puisque c'était la première profession de mon père. Bien sûr on trouve pas mal de choses ici mais ce ne sera jamais pareil que des gâteaux made in France.

 

 

Les avantages de ta vie dans ce pays /les inconvénients 

Les avantages de la vie à Sydney sont nombreux à mon avis. Comme je l'ai mentionné précédemment, le climat permet d'être souvent dehors et donc de faire des ballades et du sport. Pas besoin de 5 couches de vêtements en hiver, ce qui n’est pas négligeable. Pour une métropole de 4 millions d'habitants, il est facile de se rendre de la ville à la plage en une demi-heure et de déconnecter complètement. Le centre ville est très 'vert', avec de nombreux parcs. Les australiens sont aussi, d'une manière générale, accueillants et ne jugent pas aux premiers abords. Il y a une ouverture d’esprit indéniable. Vous pouvez être pieds nus ou en short, personne ne vous dira rien. Les villes australiennes sont également particulièrement multiculturelles et beaucoup de nationalités différentes cohabitent sans difficultés majeures. Ma première entreprise employait d ‘ailleurs des consultants de 22 pays différents, ce qui a ete très enrichissant. Je pense aussi que le rythme de travail est moins soutenu car il y a une pression économique moindre (5% de chômage). Les horaires sont plus flexibles. Enfin on fait confiance beaucoup plus facilement et la plupart des magasins sont en libre-service. J’apprécie l’honnêteté des gens ici.

Mais tout n’est pas toujours rose sous les tropiques. Au delà de la  distance que tout le monde ressens, je dirais que l’étendue du territoire est difficile à vivre. Être en Europe et pouvoir changer de pays en une heure est vraiment un privilège qui manque ici. Je donnerais n'importe quoi parfois pour pouvoir être à Paris juste pour un weekend ou voir mes ami(e)s à Stockholm ou à Londres. Les grandes villes australiennes sont finalement assez similaires les unes des autres, avec peu d’histoire puisque relativement nouvelles, même si Melbourne a un coté plus européen. De plus, je trouve le milieu créatif vraiment limité. Il y a assez peu d’expositions internationales, les films étrangers sortent parfois très tard ou pas du tout. De même en musique, certains artistes ne viennent pas forcement en Australie ou juste à  titre exceptionnel. Le système médical n’a rien à voir avec la France, mieux vaut être en bonne santé car les soins sont très couteux. Enfin, la vie est vraiment devenue assez chère. Certes, les salaires sont plus élevés qu’en France mais les loyers ont par exemple plus que doublé en 7 ans et les prix au supermarché parfois triplés. Mais cela reste confortable, je ne pense que nous ne pouvons pas nous plaindre pour autant.

 

Tu rêverais de vivre où ? Après avoir visité près de 30 pays, je pense que les deux villes qui sont en adéquation avec mon style de vie sont vraiment Paris et Sydney : d’une part avec un accès privilégié à l’art, à la culture ainsi qu’à une gastronomie de qualité et d’autre part un cadre adapté aux activités de plein air et une certaine sécurité. Je ne me vois pas vivre ailleurs que dans l’une de ces 2 villes pour le moment mais encore une fois, je suis toujours intéressée par les opportunités que la vie nous réserve. En terme de rêve, il y a des destinations qui me font très envie comme l’Afrique du Sud ou certains pays en Amérique du Sud mais je ne pense pas pouvoir y vivre.

 

Ton regard sur la France et les français ? Je reste très attachée à notre culture, même à plus de 15,000kms. Nous avons des acteurs/musiciens/photographes parmi les plus talentueux au monde, et je dis ça sans aucun chauvinisme. Je pense que nous sommes plus risqués que certains en terme de création, peut être puisqu’il faut se battre pour exister plus que dans d’autres pays. La France est une source d’inspiration pour beaucoup, y compris pour moi. J’ai un regard surement naïf sur ce pays que je connais si peu mais je suis heureuse de pouvoir parler et lire la langue française et d’avoir la possibilité de me rendre en France dés que possible.

Cependant, ce pessimisme ambiant que les médias ne cessent de ressasser, ce sentiment d’individualisme et la rigueur administrative font que j’entretienne une relation d’amour-haine avec la France.

 

Peut-on te suivre sur un blog ? Je suis assez active sur les réseaux sociaux Facebook/Twitter. J'ai également un site de photographies agnessamour.com

Note  : Toutes les photos de l'article appartiennent à Agnès Samour.

 

Commenter cet article

Agnes 10/05/2014 02:51

Merci Amelie. Ravie de lire que tu t'y retrouves dans mon point de vue

Jenzinha 09/05/2014 09:42

Ah l'Australie ! On y va une fois, on a envie d'y retourner à vie ! Chouette interview :-)

Sylvie 05/05/2014 21:01

Coucou Alexandra, Je mets le lien du blog sur votre expérience australienne où l'on peut admirer des magnifiques photos : http://arthalexchezleskangourous.overblog.com/. Je te souhaite d'y retourner travailler pour oublier le froid canadien :)

Alexandra 05/05/2014 20:38

Ca donne envie d'y retourner le plus vite possible :) J'ai adoré ce pays et j'espère pouvoir y travailler dans quelques années!

Amelie - Voyagista 05/05/2014 08:05

Je n'avais pas lu l'interview lors de la première publication... et j'avoue que j'aime beaucoup la façon de voir d'Agnès, je me retrouve pas mal sur pas mal de points... peut etre parce que on est toutes les deux parties depuis longtemps...

Camille 04/01/2013 10:04

J'ai envie d'aller faire un tour en Australie... Merci pour cette interview !

Cyndie 04/01/2013 04:48

ah oui, ca serait sympa! Merci pour cette proposition!

Agnes 04/01/2013 02:50

Encore merci Sylvie pour cette interview et à tous pour ces commentaires vraiment positifs

Sylvie 03/01/2013 17:41

Merci Did. Je crois bien que faire du surf en Australie ça doit être génial !

Sylvie 03/01/2013 17:15

Une photo magnifique d'Agnès !

Recherche

Suivez-moi sur Twitter