Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur un paquebot de croisière, il y a une vie à bord tout aussi importante que les escales touristiques qui ponctuent le voyage.

Avant de partir, j'adorais l'idée de changer de lieu chaque jour sans avoir à défaire et refaire mes bagages (et je confirme, c'est très confortable !) mais j'avais aussi quelques a priori sur la vie à bord du navire, et l'appréhension de ne pas maîtriser les codes des habitués des croisières.

Voici en quelques points, ce que j'ai vécu sur le Celestyal Odyssey , le paquebot que je vous ai décrit dans l'article précédent.

Croisière en Grèce #2 : ma vie de croisiériste en 7 points

Les compagnons de voyage

Il y a quelques années encore, les croisières étaient réservées aux riches retraités et je n'ai encore ni l'âge ni l'envie de voyager de cette façon, mais les croisières se sont démocratisées. En juin, sur le bateau, les passagers étaient d'âges divers de 25 ans à 75 ans (enfin, je crois, je n'ai demandé son âge à personne :)!) plus quelques enfants et adolescents. Il semble qu'en période de vacances scolaires, il y ait beaucoup plus de familles avec enfants. Les voyageurs étaient aussi originaires de diverses régions du monde et c'était amusant d'entendre parler toutes sortes de langues : américain, espagnol, allemand et d'autres que je ne comprends pas. Pour des américains ou asiatiques par exemple, la croisière fait partie d'un package d'un voyage en Europe.

Le côté multi-culturel est un atout auquel je n'avais pas pensé. En croisière, on peut sympathiser avec des compagnons du bout du monde. La vie sur un navire facilite les contacts.

Croisière en Grèce #2 : ma vie de croisiériste en 7 points

Les tenues

Les tenues décontractées sont de rigueur. En journée, shorts et tenues légères (il fait chaud en Grèce !) sont la norme et le soir, les vêtements restent décontractés même s'ils sont un peu plus habillés (pas de short le soir, mais jeans ou sportwear bienvenus... jolies robes aussi pour celles qui préfèrent). Donc je rassure tous ceux pour qui la garde-robe serait un frein pour faire une croisière, on est accueilli comme on est ! Nul besoin, d'amener sa robe de soirée et son smoking. Ça tombe bien, je n'en ai pas dans ma penderie.

Les divertissements

Personnellement, j'aime bien avoir le choix de mes activités et j'aime bien aussi qu'on me laisse tranquille. C'est exactement ce qu'on m'a proposé ! Chaque jour, on reçoit dans sa cabine le programme des activités proposées, des escales, des excursions possibles, des spectacles du soir et chacun a la liberté de ses faits et gestes. Le personnel est serviable et à disposition, mais personne n'insiste pour vous inciter à faire ce dont vous n'avez pas envie.

J'ai vraiment apprécié cette liberté tout en constatant que ce n'est pas possible de s'ennuyer en croisière tellement le choix d'activités est large. Par exemple : cours de gym matinal, cours de langue grecque, cours de danse grecque ou latino, tournoi de ping-pong, volley ou basket, origami... On peut aussi assister à des concerts live sur le pont, au piano bar ou dans un des salons. Chaque soir, un spectacle est proposé, et il y a aussi des karaokés, une boîte de nuit, des machines à sous et des tables de jeux. Mais, je n'ai pas eu le temps de tout tester ! Il va falloir que j'y retourne :).

Et cerise sur le gâteau, on peut se connecter à Internet même en mer grâce à une réception satellitaire. C'est un service payant (on achète un forfait de 1, 3 ou 6 heures pour 7, 16 ou 25 euros) mais quel bonheur pour une blogueuse ! J'ai testé et ça fonctionne parfaitement.

Croisière en Grèce #2 : ma vie de croisiériste en 7 points
Croisière en Grèce #2 : ma vie de croisiériste en 7 points
Croisière en Grèce #2 : ma vie de croisiériste en 7 points

La restauration

Là encore, un vaste choix est de rigueur. On peut déjeuner ou dîner sous différents modes : snack sur le pont, en libre service en salle, servi à table au restaurant. Il y a même le temps du goûter l'après-midi. Les spécialités grecques sont à l'honneur bien-sûr et j'ai vraiment très très bien mangé !

Le seul bémol (il en faut bien un), c'est peut-être le petit-déjeuner qui était moins à mon goût et comme je suis plus amatrice de thé que de café, j'avoue que le thé n'était pas top.

Pour les boissons, il est possible d'acheter un forfait journalier (boissons alcoolisées ou non alcoolisées) qui permet de consommer tout ce qu'on veut toute la journée dans tous les bars du paquebot. C'est pratique et amorti rapidement car prendre des cocktails au bord de la piscine, un café sur le pont ou un dernier verre en écoutant de la musique fait partie des plaisirs de la croisière.

Croisière en Grèce #2 : ma vie de croisiériste en 7 points
Croisière en Grèce #2 : ma vie de croisiériste en 7 points
Croisière en Grèce #2 : ma vie de croisiériste en 7 points
Croisière en Grèce #2 : ma vie de croisiériste en 7 points
Croisière en Grèce #2 : ma vie de croisiériste en 7 points

Les escales

Le bateau fait une à deux escales par jour. Nul obligation de descendre ou de partir en excursion organisée. Certains restent à bord pour profiter des installations (je trouve ça dommage quand même !), d'autres partent en groupe pour une visite guidée ou d'autres descendent à quai mais se débrouillent par leurs propres moyens pour visiter ce qui les intéressent ou juste se balader.

On débarque soit directement dans le port, soit en chaloupe jusqu'au port suivant les îles.

Le grand atout de la compagnie Celestyal Cruises (il semble qu'elle soit la seule à donner cette possibilité à ses passagers) est de permettre de débarquer à chacune des escales pour y rester quelques jours et de reprendre le bateau suivant. Une escale de quelques heures n'est pas toujours suffisante, alors si on veut rester 3 ou 4 jours sur Mykonos (ou une autre île), c'est possible sans supplément de prix. Lorsque le prochain bateau passe, on reprend simplement la suite de sa croisière ! De la même façon, il est possible de démarrer sa croisière de n'importe laquelle des îles, pas seulement d'Athènes, ce qui est bien pratique si on trouve un vol moins cher pour la Crète par exemple qui est desservie par des compagnies low cost.

Dans les prochains articles, je vous détaillerai mes visites à Lavrion, Mykonos, Santorin, Patmos, Kusadaci (Turquie), Heraklion et Athènes.

Croisière en Grèce #2 : ma vie de croisiériste en 7 points
Croisière en Grèce #2 : ma vie de croisiériste en 7 points

La carte sésame

A notre arrivée, on nous remet une carte d'embarquement personnelle. C'est le sésame ! Elle sert pour ouvrir la porte de sa cabine, pour débarquer et embarquer (la carte est scannée quand on sort ou rentre du bateau pour être certains de n'oublier personne avant de repartir !), mais aussi pour payer des services supplémentaires (achat dans la boutique, photos, spa, excursions, boissons ...). Bref, elle est à conserver précieusement à portée de main.

Croisière en Grèce #2 : ma vie de croisiériste en 7 points

Le prix

On me pose toujours la question du prix. Je suis obligée de rester générale car les prix sont sujets à variation et cet article va rester en ligne plusieurs saisons. Il est possible de consulter les tarifs précis sur le site de la compagnie Celestyal Cruises.

Je dirais seulement que j'ai trouvé le rapport qualité-prix vraiment bon, et que contrairement à ce que j'imaginais, les prix sont tout à fait abordables : à partir d'environ 90 euros par personne et par jour pour être logé dans une cabine intérieure double, nourri en pension complète, distrait et transporté d'escale en escale dans les îles grecques. (actuellement à partir de 265 euros pour une croisière de 3 jours). Les prix grimpent avec les catégories des cabines.

J'ai même repéré une croisière que j'adorerai faire si j'avais du temps : celle qui achemine un des paquebots de la compagnie, le Celestyal Crystal (je ne le connais pas mais on l'a croisé en Grèce), à Cuba chaque hiver en 21 jours dont 7 jours de traversée trans-Atlantique sans escale. Le prix est à partir de 899 euros, soit moins de 43 euros par personne et par jour pour être logé dans une cabine double extérieure, nourri en pension complète, distrait et transporté d'escale en escale (dont Barcelone, Tanger, Funchal, Barbade...) jusqu'à La Havane ! Bon, il faut se prévoir un petit séjour à Cuba car ce serait dommage de ne pas y rester quelques jours et un vol retour car le bateau ne rentre qu'au printemps (sans passager en plus) pour reprendre les croisières en Grèce.

Croisière en Grèce #2 : ma vie de croisiériste en 7 points

Si vous n'avez pas lu les autres articles de cette croisière :

Certains me l'ont demandé, alors voici l'adresse e-mail française (le site vous amène sur le bureau grec) de la compagnie Celestyal Cruises : celestyalcruises@rivagesdumonde.fr

Commenter cet article

argone 24/07/2015 10:56

merci pour tous ces détails, pas mal cette possibilité de "stop and go" !!! :-)

Jérôme 22/07/2015 20:52

J'ai encore du mal avec les voyages en croisière. Les photos au coeur de Santorin me rappellent de divins souvenirs. Quel lieu magique!

Recherche

Suivez-moi sur Twitter