Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interview de Romain ELIOT, co-fondateur de l'agence Les Nouvelles Terres

Il y a quelques semaines, avec ma fille, nous sommes allées découvrir Marseille. Cette escapade dans les quartiers Nord de la ville basée sur la rencontre et l'échange avec les habitants nous a vraiment beaucoup plu. Organisée par l'agence Les Nouvelles Terres, le séjour correspondait bien à notre façon de voyager : un accueil en ami, un hébergement en chambre d'hôtes dans un quartier méconnu, des visites hors sentiers battus, des rencontres vraiment sympas et beaucoup de liberté.

Les Nouvelles Terres est une nouvelle création des fondateurs de Terres des Andes pour étendre les choix de destinations aux quatre coins du monde et même en France.

J'ai voulu en savoir plus sur cette agence à taille humaine (sans boutique) et j'ai rencontré Romain Eliot, le co-fondateur, autour d'un café dans un bar toulousain. Son parcours est vraiment intéressant !

 

Romain Eliot

Romain Eliot

Peux-tu te présenter ?

Je suis Romain, j'ai 37 ans, une petite fille de 2 ans, et je suis co-fondateur de l'agence « Terres des Andes » et « Les Nouvelles Terres »

Quel voyageur es-tu ?

J'étais plutôt sac à dos, sans trop de préparation, à me laisser porter au gré de mes envies. Depuis que je voyage avec ma fille, j'ai appris à mieux organiser mes voyages persos !

Peux-tu nous parler de ton immersion en Amérique du Sud ?

Je suis parti en Amérique du Sud avec 2 copains pour découvrir le continent, et pour faire du bénévolat dans une ONG au Pérou, « Enfants des Andes », où nous donnions des cours de français.

Nous avons traversé le continent pendant un an : nous avions acheté une voiture, une coccinelle, avec laquelle nous avons fait des milliers de kilomètres.

Comment est venue l’idée de  créer Les Nouvelles Terres?

D'abord nous avons créé Terres des Andes pour proposer des voyages en Amérique du Sud. A force de rencontrer des gens super accueillants, des endroits magnifiques, nous avons eu envie de faire voyager les autres, comme nous avions aimé le faire nous-mêmes : à la locale, à la rencontre des habitants, en partageant leur vie quotidienne.

Puis nous avons eu envie de découvrir d'autres contrées, notamment certains pays d'Europe, d'Afrique et d'Asie. En les explorant, et avec l'expérience de Terres des Andes, nous avons fini par proposer des voyages ailleurs que dans les Andes. C'est comme ça qu'est née « Les Nouvelles Terres ».

Pourquoi ce nom Les Nouvelles Terres ?

(Sa première réponse qui reste entre nous : On n'a pas trouvé mieux... Mais si tu peux éviter de le dire...!)

C'est en pensant à des destinations peu présentes dans les catalogues de voyages de nos concurrents, comme par exemple la Palestine, que nous avons eu l'idée de nous différencier en proposant des voyages différents, ailleurs.

Qu’est-ce qui différencie Les Nouvelles Terres des agences concurrentes ?

Nos voyages combinent la rencontre avec les habitants avec un haut niveau de confort. Nous alternons des séjours chez l'habitant, avec des coins secrets « à la locale », en compagnie de nos hôtes, avec des hébergements charmants et confortables.

C'est un peu comme si le voyageur était accueilli par un ami, chez lui, et que celui-ci lui faisait découvrir ses pépites, ses endroits secrets.

Que signifie « tourisme équitable et solidaire » pour toi ?

Cela fait référence à la charte de l'ATES, le réseau national du tourisme équitable et solidaire, basée sur 56 critères éthiques mesurables.

Le Tourisme équitable renvoie aux principes commerce équitable. Appliqué au tourisme, c'est par exemple une juste rémunération des guides, ou l'implication forte des femmes dans les métiers du tourisme.

Et solidaire, dans notre cas cela se traduit par un fonds de développement qui finance des projets de développement local dans les pays visités. Par exemple un projet de conservation de la biodiversité en Equateur.

La France est-elle une destination à développer pour l’agence ?

Oui, même si notre cœur de métier consiste à organiser des voyages plutôt lointains, finalement la rencontre commence tout près de chez soi ! A Marseille par exemple nous travaillons avec une coopérative d'habitants des quartiers Nord.

Quelles autres destinations prévoyez-vous de nous proposer ?

On a mille projets dans les cartons, parmi eux en vrac l'Indonésie, la Birmanie, le Svalbard (voilà une chouette Nouvelle Terre...!), le Cambodge.

Comment envisages-tu l’évolution de Les Nouvelles Terres ?

Nous avons envie de découvrir toujours plus de nouvelles terres, donc je suppose que nous continuerons à créer et proposer de nouveaux voyages un peu partout, toujours à la rencontre des habitants.

Une anecdote

Un jour en arrivant à Salta, dans le Nord de l'Argentine, j'ai tapé à la porte d'une vieille cousine de ma grand-mère. Et j'ai découvert une immense famille, composée de mille cousins. Je suis resté chez eux 3 mois !

C'est comme ça que j'ai aimé voyager : accueilli en ami, comme un membre de la famille. C'est ce que nous proposons à nos futurs voyageurs.

Et toi, de quel voyage rêves-tu ?

Moi je rêve d'un long voyage en Asie et en Océanie en famille, de la Birmanie au Vanuatu en passant par le Viet Nam et l'Indonésie... Qui se réalisera peut-être d'ici quelques temps... !

 

Un voyageur derrière une agence à taille humaine

Commenter cet article

Damien Robinet 14/10/2016 14:03

Une très belle interview qui donne vraiment envie. Le voyage ne consiste finalement pas juste à quitter un lieu pour en visiter un autre, il permet les rencontres, les échanges et la découverte. C'est très intéressant de lire ce discours.
Je serai sans doute bientôt en "voyage" en Argentine pour aider à la construction d'un espace de loisir là-bas, ce sera mon premier grand voyage sur un autre continent avec la promesse de nombreuses rencontres. Une expérience unique qu'il faut savoir saisir ! :-D

Sylvie 18/10/2016 13:48

Belle destination que l'Argentine ! Je vous souhaite une très belle expérience avec de nombreuses rencontres.

Recherche

Suivez-moi sur Twitter