Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Symbiose de l'Art et de la Nature

Depuis l'île de Naoshima qui m'a tant plu, nous avons rejoint celle de Teshima en ferry en 25 minutes chrono.

Cette petite île (18 kilomètres de circonférence) de la mer intérieure de Seto m'a enchanté tout autant. C'est d'abord les panoramas sur la mer, les cultures en terrasse, les routes escarpées et la belle lumière qui m'ont transportée, puis comme à Naoshima, les oeuvres d'Art disséminées dans la nature qui m'ont interpellées. L'Art contemporain n'a commencé à s'y installer que depuis les années 2010, pour la Triennale de Setouchi, alors que l'île était connue pour de mauvaises raisons (des déchets toxiques y étaient stockés). Mais on a plutôt une impression de nature préservée et de prospérité agricole en se promenant sur l'île.

Depuis le port de Ieura, où nous sommes arrivés, il est possible de louer des vélos (je conseille des vélos à assistance électrique car ça monde et ça descend beaucoup !), de se balader à pied pour les bons marcheurs qui ont du temps ou même de prendre le bus (joliment décorés).

Comme à Naoshima, les photos à l'intérieur des musées ne sont pas permises.

L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon
L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon
L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon
L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon
L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon

Teshima Art Museum

Le bâtiment en béton pensé par l'artiste Rei Naito et réalisé par l'architecte Ryue Nishizawa, est en forme de goutte d'eau avec des ouvertures qui permettent de faire entrer la lumière mais aussi la pluie, la neige... Il est semi enterré et fait parti d'un ensemble (chemin avec vue extraordinaire, autre bâtiment...).

Ce n'est pas vraiment un musée mais plutôt une oeuvre d'Art, presque un sanctuaire,  qu'on expérimente, et j'avoue que l'expérience est intéressante.

On se déchausse (comme souvent au Japon, mais là c'est pour marcher dans un immense espace en béton ouvert sur l'extérieur) et on entre dans cet espace et on observe la lumière et les gouttes d'eaux qui se créent, roulent et changent de place ou se rejoignent, dans un silence religieux. Les visiteurs sont debout, assis et semblent tous très concentrés voire en pleine méditation. L'impression est vraiment étrange. A un moment, de voir toutes ces gouttes d'eau se précipiter vers une flaque plus grosse, je voyais des centaines de spermatozoïdes se précipiter vers une ovule...mais bon, chacun voit ce qu'il veut ! Je ne peux pas vous montrer, les photos sont interdites à l'intérieur.

Bref, cette oeuvre ne laisse pas indifférent. Moi, j'ai beaucoup aimé.

L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon
L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon
L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon
L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon

Les Archives du coeur

Une autre musée très étrange. Cette fois, c'est une oeuvre d'un français, Christian Boltanski, qui a enregistré les battements de coeur de milliers d'individus de par le monde.

On entre dans une maison en bardage de bois brûlé au fin fond d'une plage (loin de tout). La salle principale est plongée dans le noir et seule une lampe clignote au rythme de battements de coeur qu'on entend très fort. Personnellement, je me suis sentie oppressée et je suis sortie très rapidement.

Une autre salle contient des ordinateurs sur lesquels on peut écouter des battements de coeur de personnes (il y a leur nom, et la date d'enregistrement).

On peut aussi contribuer à l'oeuvre et pour 1540 yens faire enregistrer ses battements de coeur qui seront inclus avec votre nom dans la base de données.

Bon, moi je n'ai pas aimé du tout cette oeuvre, qui m'a plutôt mise mal à l'aise, mais elle a réussi son but : elle ne laisse pas indifférent.

 

L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon

Teshima Yokoo House

C'est une maison-musée qui abrite les oeuvres du peintre Tadanori Yokô.

Outre ses tableaux très colorés, le jardin vaut vraiment la visite avec ses rochers peints en rouge, sa rivière avec des poissons qu'on voit également nager sous la maison (sol vitré).

J'ai aimé aussi la tour où sont affichés des milliers de cartes postales de cascades, et les WC incroyables tout en miroir déformant (j'étais enfermée alors j'ai pris la photo malgré l'interdiction...je sais, c'est pas bien :)!).

Une visite à faire absolument !

L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon
L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon

Une oeuvre en extérieur

On s'est beaucoup amusé avec cette oeuvre de Llobet et Pons devant laquelle tout le monde s'arrête pour jouer au basket (il y a des ballons à proximité) !

Même si son nom est "No one wins - Multibasket", il y a plus de chance de mettre un panier !

L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon

Mont Dan

Même s'il faut monter un peu, je conseille d'aller faire un tour tout en haut de l'île pour avoir une vue exceptionnelle à 360°. C'est ce que nous avons fait en fin de journée au Mont Dan, le point culminant de Teshima à 340 mètres au dessus de la mer. Un promontoire permet de monter encore un peu plus haut !

L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon
L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon
L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon
L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon

Pour manger

Nous avons déjeuner au Shima Kitchen, un restaurant reconstruit en 2010 dans une ancienne maison de l'île par l'architecte Ryo Abe. Le repas traditionnel était très bon. Et à genou comme les japonais, on ne reste pas trop longtemps à table ! Heureusement, car il y a du monde.

Pour goûter (l'air de la mer, ça creuse !), je vous conseille une bonne glace aux fraises de l'île. Celle-ci était délicieuse.

L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon
L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon

Infos pratiques

Lîle de Teshima est accessible par ferry depuis Takamatsu, depuis Naoshima (c'est ce que nous avons fait avec un ferry rapide, en 25 minutes environ), depuis Shodoshima (c'est comme ça que nous sommes repartis en 35 minutes environ). Il y a certainement d'autres liaisons possibles mais je ne les connais pas.

Renseignez-vous bien sur les jours d'ouverture et de fermeture des musées si vous vous rendez sur Teshima. La règle semble être une fermeture le mardi en haute saison , et une ouverture seulement du vendredi au dimanche le reste de l'année.

Pour y dormir, il n'y a pas beaucoup d'hébergements disponibles sur Teshima (mais je ne doute pas que le succès de l'île aidant, les chambres d'hôtes se multiplient !). On peut aussi dormir dans les îles voisines (nous avons dormi dans un hôtel à Shodoshima).

Le bonheur de cette fin de journée sur l'île a d'ailleurs été le coucher de soleil vu du ferry qui nous amenait vers l'île de Shodoshima.

L'île de Teshima dans la mer intérieure du Japon

Edit : Suite au message ci-dessous de David, j'ai découvert son blog et je vous mets le lien vers ses articles concernant Teshima. Il fourmille d'informations sur cette île.

Commenter cet article

PetitDiable 29/11/2016 15:55

Que c'est beau!

David 29/11/2016 13:50

C'est vraiment intéressant de vous lire, ça me rappelle vraiment mes premières visites sur l'île.
Très chouettes photos aussi.

Je me permets encore quelques corrections et précisions.
Le port où vous êtes arrivée (et le nom du village où se trouve Teshima Yokoo House) c'est Ieura, pas Leura (et ça se prononce "i-é-ou-la").
Pour les accès à l'île, comme vous l'avez dit on peut y aller depuis Takamatsu, Shodoshima et Naoshima, mais aussi depuis le port d'Uno dans la préfecture d'Okayama.

Finalement pour les jours d'ouverture des oeuvres d'art:
- pendant la Triennale de Setouchi c'est tous les jours sauf le mardi.
- de décembre à février, certaines sont fermées (les oeuvres n'appartenant pas à Benesse), et d'autres sont ouvertes du vendredi au lundi.
- de mars à novembre les années sans Triennale, les oeuvres de Benesse sont ouvertes tous les jours sauf le mardi, les autres ça dépend, mais en général du vendredi au dimanche.

Voila, vous savez tout. :-)

David 02/12/2016 02:16

De rien. :-)

Je vis ici depuis 5 ans, mais je "fréquente" la région depuis 7 ans.

Sylvie 30/11/2016 14:09

Bonjour David, Merci pour toutes ces précisions qui me permettent aussi de découvrir votre site. Si ça ne vous dérange pas, je vais insérer un lien vers vers vos articles pour tous ceux qui souhaitent mieux connaître cette belle région du Japon. Vous y vivez depuis longtemps ?

zenopia 29/11/2016 09:49

ça a l'air magnifique !

Sylvie 30/11/2016 14:09

Ça l'est vraiment !

Recherche

Suivez-moi sur Twitter