Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les ateliers crêpes by Véro à Bénodet

C'est bientôt la Chandeleur (le 2 février en 2018), le jour des crêpes ! Moi, j'adore ! Alors, voici un article de saison.

Vous n'avez pas oublié la recette de crêpes marocaines de Touda, j'espère ?!

Aujourd'hui, je vais vous parler des crêpes et des galettes bretonnes. Il paraît qu'il y a autant de recettes que de villages bretons et que les recettes sont différentes d'un canton à l'autre. Aujourd'hui, ce sera donc des crêpes et galettes du Finistère sud !

Comme je suis très sérieuse, cet été, en Bretagne, j'ai pris des cours pour percer le secret de ces crêpes (les plus belles et les meilleures du monde, non ?!).

 

Je suis diplômée es crêpes bretonnes !

La recette des crêpes sucrées

Des ingrédients classiques (500g de farine de blé T55, 200g de sucre, 3 oeufs, 1 litre de lait et une cuillère à soupe d'huile) pour des crêpes exceptionnelles !

On mélange d'abord le sucre et les oeufs, puis on incorpore un peu de farine et on mélange. On ajoute un peu de lait puis de la farine en alternance avec le lait jusqu'à utilisation de tous les ingrédients. L'huile se rajoute à la fin.

On peut parfumer la pâte avec des arômes divers (rhum, fleur d'oranger...).

Un des secret est de ne pas trop travailler la pâte. (je croyais qu'il fallait au contraire la travailler longuement !)

 

Je suis diplômée es crêpes bretonnes !

La recette des galettes de Sarrazin

Les ingrédients sont peu nombreux (500 g de farine de sarrazin, 1 cuillère à soupe de gros sel, 800 ml + 200 ml d'eau et une cuillère à soupe d'huile). Mais cette farine est plus difficile à travailler. J'ai été surprise d'apprendre qu'on n'en produisait pas suffisamment en France et qu'on importait la majorité de notre farine de Sarrazin.

Il faut mettre la farine avec le sel dans un saladier, avec un peu d'eau et mélanger à la main. L'eau se rajoute petit à petit, et il faut continuer de battre la pâte à la main pendant 1 à 2 minutes, avant de rajouter le reste d'eau (ou éventuellement de lait) pour ajuster la pâte à son goût. Puis on rajoute l'huile.

On laisse ensuite reposer quelques heures.

Je suis diplômée es crêpes bretonnes !

Ustensiles, méthode et vocabulaire breton

Pour faire de bonnes crêpes, il faut du bon matériel :

  • une crêpière pour cuire la pâte qu'on appelle une Billing
  • un râteau qu'on appelle Rozell
  • une spatule qui sera une Spannel en breton

On prend la bonne quantité de pâte avec une louche qu'on dépose sur un quart de la Billing et on tourne avec le râteau. Puis avec la spatule, on retourne la crêpe pour cuire l'autre face.

La principale difficulté, c'est l'utilisation du rozell pour tourner les crêpes. On ne va pas se mentir, les premières crêpes ne sont pas très belles. Il faut plusieurs essais pour maîtriser le coup de poignet, ou la seconde méthode de retournement de l'ustensile (on peut soit faire un mouvement du poignet, soit prendre le râteau dans un autre sens).  Mais avec l'astuce de pliage, même les crêpes pas trop rondes paraissent jolies.

Comme nous sommes en Bretagne, le beurre est utilisé en grande quantité (salé...ou pas) et fait briller les crêpes et les galettes !

Je suis diplômée es crêpes bretonnes !
Je suis diplômée es crêpes bretonnes !
Je suis diplômée es crêpes bretonnes !

Bon, au départ, ça donne plutôt ça :-) !

Je suis diplômée es crêpes bretonnes !

Mais grâce à Véro, on finit par réussir des belles et très bonnes crêpes et des galettes succulentes ! 

Je suis diplômée es crêpes bretonnes !
Je suis diplômée es crêpes bretonnes !

Plus d'informations 

Les ateliers crêpes de Véro sont installés à Bénodet dans le Finistère : 41 rue Charcot 29950 Bénodet (tout près de l'Office du Tourisme où l'on peut facilement se garer). Le local est ouvert sur la rue, et de nombreux gourmands s'arrêtent, alléchés par l'odeur.

Son site : crepes-de-vero.fr

La Chef, c'est Véro, bien-sûr ! Pédagogue, sympa, avec un parcours de voyageuse, tournée vers les autres et les cultures du monde, c'est un plaisir de se laisser guider par elle. Pendant ses cours, Véro fait mieux que nous apprendre à tourner des crêpes, elle nous livre les secrets des femmes de sa famille !

Il y a donc des secrets que je ne peut révéler..., des recettes pour débutants. Pour tout savoir, il faut y aller !

Et l'atelier se termine en apothéose par la dégustation de notre production accompagnée d'un bon cidre breton, bien-sûr !

C'est vraiment une activité très sympa à faire en famille ou entre amis. On y passe vraiment un bon moment.

 

Tout es est dans la concentration ... et dans son degré de gourmandise :-) !

Tout es est dans la concentration ... et dans son degré de gourmandise :-) !

Je suis diplômée es crêpes bretonnes !

Commenter cet article

jai50ans 16/02/2018 01:48

Un atelier qui me plairait bien

travelingaddress 12/02/2018 09:15

Très sympa! j'allais souvent dans cette ville enfant, j'en ai de bons souvenirs! Et si on peut faire des crêpes en plus....

Sylvie 19/02/2018 06:54

Et les déguster :-) !

shana lilie 01/02/2018 14:26

Beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte. un blog très intéressant. J'aime beaucoup. je reviendrai. N'hésitez pas à visiter mon blog (lien sur pseudo). au plaisir

Sylvie 19/02/2018 07:02

Merci :-)

Recherche

Suivez-moi sur Twitter