Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les retards et annulations de vol sont des cas très courants. Grèves, surbooking, pannes... quel voyageur peut dire qu'il n'en a jamais été victime ? 

Obtenir une indemnisation pour des vols retardés ou annulés

Vendredi dernier, je devais prendre l'avion alors qu'une grève des contrôleurs aériens était annoncée. J'ai eu de la chance, l'avion a décollé avec "seulement" une heure vingt de retard, et finalement quelques minutes ont été rattrapées pendant le vol, ce qui m'a finalement retardé de moins d'une heure. D'autres ont eu moins de chance, et la situation a été bien plus contrariante pour ceux, nombreux, qui avaient des correspondances à prendre.

La compagnie aérienne (Easyjet pour ne pas la nommer) a bien géré la situation. Il faut aussi dire quand les choses se passent bien ! Nous avons embarqué presque à l'heure et nous avons attendu dans l'avion pour avoir un créneau de décollage disponible. Nous avons été informés très régulièrement de l'évolution de la conjoncture par le personnel navigant. Bref, malgré le désagrément, et compte-tenu des circonstances, j'estime que tout s'est très bien passé.

Les vols retardés ou annulés : des chiffres impressionnants  !

Une étude publiée cette semaine par FlightRight m'a interpellée. Elle montre que cette année encore, le ciel a été souvent perturbé.

FlightRight (avec qui je collabore)  est une entreprise qui permet aux passagers d'obtenir une indemnisation pour annulation de vol (ou retard, surbooking...) par les compagnies aériennes. Ses experts s'occupent des démarches à notre place, en échange d'une commission. C'est simple, il suffit de saisir les données de son vol sur le site de FlightRight pour savoir si notre réclamation est recevable.

Au regards des chiffres de vols retardés ou annulés en 2018, l'entreprise a de beaux jours devant elle.

  • Vols retardés

Des compagnies comme Jet Airways, Tunisair et même Air Canada n'ont pas été ponctuelles dans plus d'un quart de leurs vols (respectivement 32%, 29,9% et 27,9% de vols retardés).

Heureusement certaines compagnies maîtrise mieux les horaires comme Air Corsica et Transavia qui n'ont eu que 4,4% et 4,5% de vols qui ont décollés avec plus de trente minutes de retards.

Attention, il ne faut pas toujours accuser les compagnies. Certains aéroports ont des pourcentages de retard plus élèves que les autres (Carcassonne, près de chez moi, n'est pas un bon élève d'après les classements).

  • Vols annulés

Dans cette catégorie, les compagnies françaises sont bien représentées (dommage !) puisque Hop! et Joon (groupe AirFrance) sont dans le top 5 des transporteurs les moins fiables. Aie !

Obtenir une indemnisation pour des vols retardés ou annulés

Obtenir une indemnisation, c'est facile !

Depuis quelques années, quelques entreprises se sont mis au services des passagers pour les aider à faire appliquer la Règlementation européenne sur les droits des passagers aériens et demander aux compagnies une indemnisation en réparation du préjudice subi (entre 250 et 600 euros par passager en cas de vol annulé).  FlightRight est l'une d'entre elles. D'après ses calculs, en 2018, les passagers, dont les vols ont été retardés ou annulés, auraient pu être indemnisés à hauteur de 562 millions d'euros (près de 10 millions d'euros de plus qu'en 2017). C'est énorme, et pourtant nous sommes assez peu nombreux à demander un dédommagement !

La démarche est vraiment toute simple : saisir son n° de vol est à la portée de tous, non ?

Bon, pour mon cas, je n'ai eu le droit à aucune compensation, mais je n'ai rien eu à payer : "pas d'indemnisation, pas de commission pour FlightRight". Je testerai de nouveau le site au prochain retard.

 

Commenter cet article

Recherche

Suivez-moi sur Twitter